Richard Stallman : osez le BIOS libre

Richard Stallman n'y va pas par quatre chemins : le BIOS, dans sa forme... 98
Richard Stallman n'y va pas par quatre chemins : le BIOS, dans sa forme actuelle, c'est mal.

Le président de la FSF (Free Software Foundation) a un avis plutôt tranché sur la question et recommande d'acheter uniquement des cartes mères équipées de BIOS libres, des processeurs AMD de préférence et d'écrire des lettres aux constructeurs de cartes mères pour leur demander d'utiliser des BIOS libres. Bref, un véritable appel aux armes (+1/+1 aux cr...heu oups)

Toujours dans la radical attitude, Stallman explique que la manière actuelle de concevoir les BIOS est héritée de l'époque ou ils étaient enregistrés sur des puces ROM (Read Only Memory) et ne pouvaient donc être copiés et/ou modifiés. Mais aujourd’hui, les BIOS sont inscrits dans mémoires non-volatiles, et sont pourtant distribués sous formes d'exécutables la plupart du temps. Des exécutables fermés dont le code n'est bien sûr pas accessible. Et Richard Stallman de marteler : "C'est aussi mauvais que d'installer Microsoft Windows, Adobe Photoshop ou la plateforme Java de Sun".

Il s'agit pour Stallman d'un problème d'éthique, le nombre de mises à jour du BIOS ayant largement augmenté au point de faire partie du cycle même du développement des cartes mères, au même titre que les patchs pour les jeux ou les systèmes d'exploitation. Mais puisqu'il s'agit de matériel, les modifications apportées devraient être visibles.

Dans une lettre ouverte aux constructeurs de cartes mères, Richard Stallman accuse les sociétés de garder secrètes les commandes nécessaires aux mises à jour des BIOS. Il déplore le manque de machines compatibles avec ces BIOS, l'engagement des constructeurs dans cette initiative et l'absence totale d'ordinateurs portables compatibles.

Les deux initiatives les plus avancées sont les projets OpenBIOS et LinuxBIOS, qui travaillent d'ailleurs de manière très proche. Richard Stallman demande cependant à un maximum de personnes d'envoyer des mails aux constructeurs de cartes mères pour leur faire part de votre éventuel désir de voir les BIOS s'ouvrir vers l'open source, tout en envoyant une copie de votre mail à l'adresse bios@gnu.org.

Stallman semble particulièrement énervé par Intel, le plus mauvais acteur selon lui sur ce sujet. Un manque flagrant de coopération et des contributions comparables à des distractions pour le fondeur : Stallman tranche plutôt dans le vif. Un représentant d'Intel n'a pour l'instant pas pu être joint pour répondre.