Quelle solution pour l'industrie du film ?

Le piratage et les réseaux P2P mettent-ils réellement en danger l'industrie du cinéma ?

Les chiffres et les thèses sur le sujet se contredisent furieusement. Nous avons parallèlement un nombre d'utilisateurs des réseaux P2P toujours croissant et une bibliothèque de titres piratés toujours plus grande d'un côté, et de l'autre des salles de cinéma qui n'ont jamais aussi bien marché (2004 est un record) et des ventes en DVD qui sont loin d'avoir atteint leur plein potentiel.

Mais la MPAA est décidemment très excitée sur le sujet et n'arrête pas de réfléchir à la question de savoir comment empêcher tout ce bazard. A part le fait qu'elle compte se lancer bientôt dans une série effrénée de procès contre la moitié de la planète, le récent sommet européen de Londres contre le piratage des films a vu se profiler une solution pour le moins radicale : la sortie simultanée des films en salles et en DVD.

Cette solution a été donnée par un responsable de la chaîne de points de vente et de location de VHS/DVD Blockbuster. Mais le phénomène ne grandit pas de manière exponentielle non plus, les adeptes du téléchargement étant aussi pour la très grande majorité de grands consommateurs de cinéma et de DVD.

Il y a un écart énorme de confort de visionnage entre regarder un DivX sur son ordinateur et aller au cinéma. Evidemment, certains ont des installations avec chaîne hifi et grandes télévision, mais c'est le genre d'équipement qui fait ressortir les défauts du DivX. Le seul moyen valable pour un amateur de son et d'image pour un film dans des conditions idéales chez lui est d'avoir le film sur DVD, avec lequel il profitera de normes de son avancées et indisponibles ou presque pour un film limité à l'espace de stockage d'un simple CD.

Mais la proposition de Blockbuster n'est pas innocente bien entendu, de part la très bonne position du groupe dans la vente et la location de cassettes VHS mais surtout maintenant de DVD. Il s'agit de lutter surtout contre le problème principal qui n'est pas la copie ou le rip de DVD, mais les caméras cachées dans les salles de cinéma lors des premières séances du film. Les films piratés apparaissent alors sur les newsgroups et les réseaux P2P. Un circuit que la sortie simultanée sur DVD et au cinéma des nouveaux films pourrait fortement réduire : pourquoi s'ennuyer à attendre le téléchargement d'un film en passant par un moyen illicite alors que vous pouvez payer entre 1.50 et 3€ pour le louer près de chez vous ?

Notre confrère Ars Technica a été emballé par l'idée dans laquelle ils voient un bon potentiel qui à la fois pourrait apporter un réel plus aux consommateurs pour ceux qui n'ont pas le temps d'aller au cinéma par exemple, et pour lutter contre le piratage. Il faut encore que l'idée fasse du chemin et il y a même des chances que ça n'aille pas plus loin qu'une simple idée balancée au cours d'un meeting plein de jus d'orange et de petits fours, mais elle aura au moins eu le mérite d'exister et d'avoir été diffusée (probablement parce qu'elle doit plaire).

C'est le genre de proposition que nous attendons, un moyen intelligent et efficace pour diminuer l'intérêt du piratage. Peut-être quelque chose de concret bientôt ?

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !