Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

P2P : la CNIL refuse l'ouverture de la chasse aux pirates

Le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisir avait été l’un des premiers à posséder une telle autorisation. Elle vient d’être refusée par la Cnil à plusieurs sociétés d’auteurs du domaine musical.

La SACEM, la SCPP, la SDRM, et la SPPF avaient déposé en effet une demande en ce sens voilà quelques mois. L’objet était simple : autoriser une traque aux pirates présumés sur les réseaux P2P. La chasse se fait avec un système de traque automatique développé par une société privée, AdVestigo. Et lorsqu'une personne proposant des fichiers contrefaits est prise dans ses filets, des lettres de menace ou de sensibilisation devaient être envoyées via les FAI, avant d’éventuelles plaintes contre les gros poissons.

Même si cette traque est prévue par la loi, elle touche à des fichiers nominatifs et exige une autorisation de la CNIL. Grosse surprise: celle-ci vient donc de leur refuser la carte de chasse.  Pourquoi ?

D’une part, demander à des FAI qu’ils identifient des internautes à partir de l’adresse IP et jouent au facteur n’entre pas dans leurs attributions : « L’envoi de messages pédagogiques pour le compte de tiers ne fait pas partie des cas de figure où les fournisseurs d’accès à internet sont autorisés à conserver les données de connexions des internautes » note la CNIL.  En outre, cette cuisine entre sociétés privées ne saurait comme ici se passer de l’intervention d’un juge. C’est ce que le 29 juillet 2004 avait décidé le Conseil constitutionnel, « juge » de la loi. Cette décision portait justement sur l’examen de la loi autorisant ces contrôles nominatifs (point n°13 et 14).

D’autre part, la CNIL effectue ce que l’on nomme un contrôle de proportionnalité (on n’attaque pas une mouche avec une bombe H). La recherche et la constatation organisées ici, sont bien disproportionnées par rapport au but. Et ce pour quatre raisons :
  • Elles n’ont pas pour objet la réalisation d’actions ponctuelles strictement limitées au besoin de la lutte contre la contrefaçon, mais orchestrent une action de masse.
  • Elles peuvent aboutir à une collecte massive de données à caractère personnel
  • Elles permettent la surveillance exhaustive et continue des réseaux d’échanges de fichiers «peer to peer»
  • la sélection des internautes susceptibles de faire l’objet de poursuites pénales ou civiles s’effectue sur la base de seuils liés au nombre de fichiers mis à disposition. Ces seuils sont déterminés uniquement par les sociétés d’auteurs et sont révisables par celles-ci unilatéralement à tout moment. Une triple casquette ( juge, policier et législateur) qui aura donc inquiété la CNIL.
L’Association des Audionautes s’est immédiatement félicitée de cette décision, qu’elle pressentait depuis quelque temps. Elle publie d’ailleurs depuis janvier 2005 une lettre-type à faire renvoyer aux FAI qui ont pu transmettre des avertissements adressés par les sociétés d’Auteurs. « L’ADA renouvelle son appel pour un arrêt immédiat des poursuites abusives lancées par l’industrie musicale qui ne visent qu’à dénoncer des boucs émissaires pour reculer l’échéance des réformes nécessaires ».

Le principe défini entre ces organismes privés et le ministère de la Culture lors d'une récente rencontre (petites sanctions pour le petit poisson, grosses sanctions pour le gros poisson) devra sans doute être revu à la lumière de cette décision, notamment en prévoyant des garanties juridiques. Notons enfin que rien n'empêchera les sociétés d'auteurs de reformuler une nouvelle demande en tenant compte des différents points soulignés par la CNIL. Mais il demeure que cette décision met un sérieux coup de frein à une cette traque, déjà entachée par une mascarade entre les préstataires techniques.
86 commentaires
Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 24/08/16 à 15:40:25

Ne vous acharnez pas, Occulus coulera bientôt.
 
Entre le culte du vaporware, la quasi absence de disponibilité (en tous cas en France), le tarif, les bad buzz, la concurrence du htc vive qui a l'air de s'être imposé d'après ce que l'on voit sur Youtube, ils ont l'air plutôt mal partis.

Avatar de linkin623 Abonné
Avatar de linkin623linkin623- 24/08/16 à 15:40:34

Il est à combien le popcorn ?

Pas assez cher mon fils !

C'est marrant de voir toujours le même schéma :

  • on est trop potes, on fait un truc de ouf
  • bon alors on va faire un NDA pour mettre les trucs au clair, au cas où. On est super potes quand même
  • bon là on tient un truc. Et si on se sépare ?
  • bon là ça commence à intéresser des gens. Et si on allait voir ce que fait mon vieux pote ?
  • MONEYYYYYYYYY
  • il m'a volé toutes mes idées !
Avatar de maxoux Abonné
Avatar de maxouxmaxoux- 24/08/16 à 15:40:52

Trop gros, passera pas :fumer:
Plus sérieusement, s'ils ont des preuves qu'il a bien récup l'outil plus les milliers de documents, c'est clairement un vol, et des millions de $ sont en jeu. D'un autre coté, je vois mal l'occulus se faire interdire si la condamnation est prononcé...
Une interdiction de cette ampleur à déjà eu lieux pour les mêmes raisons ? (Produit étant encore en cours de distributions, pas comme avec le procès samsung et leurs telephones déjà obsolète)

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 24/08/16 à 15:45:46

:ellierys:

Avatar de Fuinril INpactien
Avatar de FuinrilFuinril- 24/08/16 à 15:46:57

Obidoub a écrit :

Ne vous acharnez pas, Occulus coulera bientôt.
 
Entre le culte du vaporware, la quasi absence de disponibilité (en tous cas en France), le tarif, les bad buzz, la concurrence du htc vive qui a l'air de s'être imposé d'après ce que l'on voit sur Youtube, ils ont l'air plutôt mal partis.

Je plussoie.

J'ai pas essayé le rift, mais possédant un vive, les jeux auxquels je peux jouer en VR sans les contrôleurs ont un bon gros goût de "bof"

Le mouvement et les contrôles me semblent vraiment indispensables pour appréhender l'expérience. Sinon autant jouer sur un écran

Avatar de maxoux Abonné
Avatar de maxouxmaxoux- 24/08/16 à 16:05:44

Je suis d'accord, je n'ai pas eu la chance d'essayer ni l'un ni l'autre, mais je me voit pas porter un casque si derriere je dois quand meme avoir une manette, ça n'as aucuns interet...
Après les manettes comme celles du vive sont plus interessantes et j'aimerais bien m'y essayer un jour...

Par contre ce que j'attend le plus, ce serait d'avoir un clavier reel connecté et detecté comme l'occulus, des "gants" qui retranscrirait mes gestes et un siège adapté : On pourrait travailler dans l'environnement que l'on souhaite, avec autant d'ecran virtuel que necessaires, les possibilités seraient justes énormes :mad2:

Avatar de nyarlatothep INpactien
Avatar de nyarlatothepnyarlatothep- 24/08/16 à 16:07:19

Ca commence à sentir le paté pour Oculus qui commence à souffrir de sérieux problèmes d'image.
C'est dingue comme le hype autour a été dégradé en quelques mois...

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 24/08/16 à 16:08:38

Obidoub a écrit :

Ne vous acharnez pas, Occulus coulera bientôt.
 
Entre le culte du vaporware, la quasi absence de disponibilité (en tous cas en France), le tarif, les bad buzz, la concurrence du htc vive qui a l'air de s'être imposé d'après ce que l'on voit sur Youtube, ils ont l'air plutôt mal partis.

D'une manière générale, j'ai un peu de mal à voir de l'avenir dans les casque de VR. Je ne dis pas que les sensations ne sont pas cool, non, j'ai du mal a voir une persistance sur le long terme. En effet, si tu affiches une scène dans laquelle tu es sensé bouger, bonjour le motion sickness (haha ! j'imagine une lan party de Quake 3 Arena en VR).

Personnellement je vois plus d'applications possibles dans la réalité augmenté comme le fait Hololens.

Avatar de CryoGen Abonné
Avatar de CryoGenCryoGen- 24/08/16 à 16:09:46

Tu peux même donner le jour et l'heure exactes : l'annonce du tarif officiel.

Avatar de divide INpactien
Avatar de dividedivide- 24/08/16 à 16:29:43

Les attaques ad hominem de Zenimax sur Palmer Luckey me donnent envie de gerber.
D’où ils se permettent de le traiter de la sorte ??? C'est vraiment minable de juger ses compétences et sa créativité juste par rapport à son age. Je doute que les employés de Zenimax,  hormis peut-etre Carmack (et encore, ce n'était pas sa spécialité), aient eu plus d'XP en VR que Luckey à ce moment là. Et non, le produit n'a pas significativement évolué depuis l'idée de Luckey, c'est lui qui est venu avec une toute nouvelle approche qui a permis la nouvelle gen de casque VR, tous constructeurs confondus.
Je ne vois pas quelle techno aurait été ajoutée du temps de Zenimax aurait amélioré fondamentalement le produit !

Édité par divide le 24/08/2016 à 16:33
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9