Opera accuse Firefox de gonfler ses parts de marché

Jon von Tetzchne, le chef exécutif d'Opera Software, l'un des quatre plus connus navigateurs du web - avec Internet Explorer, Firefox et Safari - prétend que les parts de marché annoncé par Mozilla sont fausses. Selon lui, le fait que leur navigateur phare Firefox 1.0 précharge les liens de la page au cas où l'utilisateur cliquerait par la suite, fausse les statistiques. De nombreux sites exploitent cette fonctionnalité dont Google, comme nous vous l'expliquions. Du coup, des sites web compteraient l'arrivée d'un utilisateur de Firefox alors que ce dernier n'est même pas encore venu sur la page en question.

Selon les dernières statistiques, Firefox détiendrait un peu moins de 9% de PDM dans le monde, contre à peu près 1% pour Opera. Internet Explorer dominerait toujours le marché avec environ 87%, le reste étant occupé par Safari et d'autres petits navigateurs. Cependant Firefox a une importance largement supérieure aux Etats-Unis et plus particulièrement dans certains pays d'Europe, où un quart des allemands l'utilisent, ou même 30% des finlandais. De quoi rendre jalouses certaines sociétés...

Opera ne veut donc pas se laisser faire, d'où cette démarche agressive. Selon Jon von Tetzchne, son navigateur détiendrait une part de marché bien plus élevée que celle annoncée un peu partout. D'après ses dires, non seulement Opera n'a pas de liens préchargés, mais sa gestion du cache est de plus bien plus performante, ce qui aurait pour double conséquence de gonfler les parts de Firefox, mais aussi de part sa trop bonne gestion du cache, de "crever" celles d'Opera !

Ainsi, le président d'Opera annonce une très grande fourchette de dix à quinze millions d'utilisateurs d'Opera dans le monde, et que deux à trois millions de téléchargements de ce dernier sont comptabilisés chaque mois. De plus, il rajoute que plus d'un million de mobiles sont équipés de son "butineur". Concernant son opposition avec Firefox, et le fait que la version gratuite d'Opera contienne des publicités, Jon von Tetzchne précise :

"De nombreuses personnes n'aiment pas nos publicités, elles sont tristes que nous n'ayons pas un riche papa poule comme la fondation Mozilla. L'équipe de Mozilla Firefox n'a pas à penser à l'argent elle..."


Voilà qui a le mérite d'être clair...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !