OpenOffice 2.0 controversé pour l'utilisation du Java

Le langage Java fait décidément jaser aujourd'hui et pour la deuxième fois sur le même point : il n'est pas open source.

Tandis que la suite bureautique OpenOffice.org 2.0 atteint une étape importante avec la version 1.9.m100, certaines exprimer des craintes liées à l'intégration trop poussée du langage Java au sein de la suite. Par exemple, le concurrent de Microsoft Access, Base, et tous les assistants du logiciel de traitement de texte Writer sont presque intégralement programmés en Java.

Si au début les voix qui se faisaient entendre étaient clairsemées dans le paysage du monde libre, leur nombre s'est amplifié, jusqu'à ce que la Free Software Foundation s'en mêle. Désormais, le président de FSF, Richard Stallman, appelle à une alternative totalement libre d'OpenOffice.org 2.0 capable de se passer totalement de Java.

Le fait est que théoriquement la compilation complète de la suite bureautique nécessite le compilateur de Sun, qui n'a rien d'un logiciel libre. L'une des alternatives libres de ce compilateur, GCJ (GNU Compiler for Java Programming Language), rencontre des problèmes. Or GCJ est utilisé notamment par les distributions RedHat et Ubuntu.

La suite OpenOffice.org n'est d'ailleurs pas sous licence GPL, mais sous un mélange de LGPL (Lesser General Public License) et de SISSL (Sun Industry Standards Source License). Mais au-delà même d'un simple problème de licences et de philosophies associées, il s'agit pour Richard Stallman d'éviter ce qu'il appelle le "piège Java" : plus on développe en Java et plus on est dépendant de fonctions qui ne sont uniquement disponibles que chez Sun. Nul besoin de préciser qu'un tel programme n'a que peu de place dans le monde du libre.

Si d'après Stephen O'Grady, un analyste du cabinet RedMonk, OpenOffice.org est de loin l'alternative la plus crédible face à Microsoft Office, ce genre de débat interne à la communauté pourrait entraver sa marche. Techniquement cependant, les performances de la suite sont bien supérieures une fois la machine virtuelle Java 5.0 installée.

L'analyste va plus loin et annonce d'emblée que la conversion du projet OpenOffice.org vers une version entièrement libre sera une tâche longue et ardue. Le Java est en effet intégré à tous les étages de la suite pour des tâches simples comme complexes. De plus, comme exposé dernièrement, le code source de la suite est devenu immense, ce qui jouerait également en défaveur d'un projet totalement libre.

Attendons de voir si l'appel de Richard Stallman donnera des résultats concrets.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !