Nokia avoue que la N-Gage fait flop

Nokia, dans un premier temps, avait discrètement réduit le prix de sa... 14
Nokia, dans un premier temps, avait discrètement réduit le prix de sa N-Gage, un terminal qui est à la fois une console de jeux et un téléphone mobile...

Cette rapide réduction de 100 euros du tarif de ce modèle, lancé en octobre dernier dans le monde entier, semblait confirmer que les ventes ne sont pas à la hauteur des ambitions initiales.

Depuis le premier fabricant mondial de portables vient de le reconnaître officiellement, par la voix de son PDG Jorma Ollila :" Les ventes se situent dans le quart le plus bas de la fourchette de nos objectifs, " a-t-il déclaré au quotidien britannique Financial Times.

En effet, seulement quelques centaines de milliers de N-Gage ont été distribuées, dont 100 000 en Grande-Bretagne, ce qui est assez loin des 3 millions que la firme espérait écouler en trois mois.

Pourtant Nokia avait adopté le même modèle économique que la GameBoy de Nintendo : la marge est produite par la vente de cartouches de jeux qui sont développés en coopération avec de grands éditeurs comme UbiSoft, THQ, Sega ou Electronic Arts.

Cependant si l'écran couleur est légèrement plus petit que celui d'une console de jeux de Nintendo, c'est surtout le fait que le nombre de jeux disponibles est très inférieur à la ludothèque de la GameBoy qui l'a pénalisé.

De plus, l'industriel finlandais rencontre des difficultés pour la distribution des programmes et, erreur suprême, il chasse sur les terres des opérateurs, en proposant de télécharger des jeux payants à partir de son portail Internet. " Il est dommage que la N-Gage n'ait pas été conçue avec nous, " déplore le responsable d'un opérateur.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que la N-Gage permet de jouer, en direct, contre un adversaire situé à l'autre bout de la planète et d'écouter la radio et de la musique.

Nokia qui garde foi et ambition vient ainsi d'acheter une filiale du japonais Sega pour améliorer les fonctions de jeux en réseau, en attendant le lancement de la seconde génération du N-Gage, attendu pour l'automne 2005.