Le nouveau propriétaire de Gandi est...

"Au pays de Gandi... " (air connu) 13
La société d'enregistrement de nom de domaine (registrar) Gandi.net a été vendue fin juin par ses fondateurs. Initialement, on expliquait que cette transaction était liée à des problèmes lourds entre les cofondateurs. " Les dissensions entre les quatre actionnaires de départ sont trop importantes pour que l'entreprise poursuive son chemin en l'état " déclarait Laurent Chelma, l'un d'eux. Gandi avait été fondé par ce dernier, et trois autres figures historiques du Web, Pierre Beyssac, David Nahmias, ainsi que Valentin Lacambre (altern.org).

Les positions de Chemla en matière de nom de domaine ont toujours été peu orthodoxes : celui-ci affirmait par exemple " parce que vendre des noms de domaine, c'est vendre quelque chose qui ne coûte presque rien et qui appartient à tout le monde. Cela devrait être géré par le service public ".

Le nouveau propriétaire n'avait en tout cas pas été communiqué à l'époque, l'on savait simplement que d'une part ce n'était ni Lycos, OVH et autres Google évoqués un temps, et d'autre part que Gandi devrait rester une petite structure indépendante.

L'acheteur mystère a finalement dévoilé son nom. Il n'est pas unique : c'est Stephan Ramoin, avec trois investisseurs étrangers (Jo White et Erik Pettersen et Warren Steven) qui deviennent maîtres des clefs. Stephan Ramoin est un ancien dirigeant de Lycos. Jo White et Erik Pettersen sont eux spécialisés dans la fourniture de sites clé en main (Moonfruit.com).

Le prix d'achat final est enfin connu : Gandi a été cédé pour la bagatelle de 13,5 millions d'euros. "Nous souhaitons développer la société tout en gardant son indépendance et son éthique d'origine" a expliqué Stephan Ramoin à nos confrères des Echos. Le nombre de salariés va passer de 7 à 13 et il espère multiplier les revenus par deux en moins de quatre ans.