Le Displayport, pour remplacer le DVI et le VGA

La VESA souhaite passer à l'étape supérieure 36
Des périphériques qui interagissent entre eux, des câbles plus fins, une image plus brillante, plus vivante, un plus grand nombre de couleurs ou encore des capacités multimédia : la VESA (Video Electronics Standards Association) inspecte actuellement le travail rendu par un certain nombre de sociétés ayant travaillé sur un nouveau standard de connectique vidéo. Le DisplayPort, c'est son nom, est destiné à remplacer à la fois le VGA et le DVI.

L'Association explique qu'il s'agit avant tout de simplifier les différents types de connexion vers les écrans LCD, plasma, à tubes cathodiques ou encore vers les rétroprojecteurs. Le DisplayPort peut également laisser transiter des données audio haute qualité par le même câble. Ce dernier, composé de quatre couches, permet en effet un taux de transfert de 10.8 Gb/s. Ce nouveau port permet également une plus grande qualité d'image car cette dernière peut être rafraîchie au lieu d’être rechargée intégralement.

Selon la VESA toujours, le VGA n'a jamais été conçu pour les hautes résolutions, tandis que le DVI ne possède pas de capacités d'interaction avec d'autres équipements comme le DisplayPort.  Ce nouveau port a été conçu par les sociétés ATI Technologies, Dell, Genesis Microchip, Hewlett-Packard, Molex Incorporated, Nvidia, Royal Philips Electronics, Samsung Electronics et Tyco Electronics. Les spécifications avaient été finalisées en mai et envoyées à la VESA pour examen.

Les analystes ne sont pas pour autant d'accord avec la vision unifiée des équipements que promet le DisplayPort. Avant toute autre chose, ce sera une question de production. Aujourd'hui encore, alors que le DVI existe depuis des années, certaines cartes graphiques et écrans LCD ne l'intègrent toujours pas. La présence d'une nouvelle prise risque de rendre la situation encore plus disparate.

Seulement voilà, le DisplayPort a pour lui un argument de poids que n'ont pas les deux autres : il est compatible avec les technologies de protection de contenu numérique, autrement dit les DRM. Cette gestion des DRM n'est pas obligatoire dans le standard mais l'option a toutefois été prévue. Très concrètement, un écran utilisant cette technologie pourrait empêcher purement et simplement l'affichage de la source vidéo protégée. Et cette technologie sera plus tard implémentée dans les cartes graphiques.

Si le port est utilisé aussi tôt que possible par les grands constructeurs comme Dell et HP, il faudra néanmoins du temps pour que ce nouveau format s'établisse sur le marché, car il signifie de profondes modifications pour les écrans qui embarqueront cette technologie, et l'apparition d'un nouveau connecteur sur les cartes graphiques. Cette technologie, non essentielle, devra probablement attendre que les utilisateurs potentiels changent intégralement leurs machines.