La vision artificielle dans le commerce en 2010

Les scientifiques européens sont bien placés dans la course à la vision... 28
Les scientifiques européens sont bien placés dans la course à la vision artificielle, recherches qui pourront aider de milliers de personnes souffrant d’affection de la rétine.

En Europe, le professeur Claude Veraart de l’Université de Louvain en Belgique, a implanté un prototype chez deux patients. Ses travaux s’inscrivent dans le cadre du projet européen MiViP (Microsystems based Visual Prosthesis). Il consiste à connecter une caméra montée sur une paire de lunette, à une électrode placée sur le nerf optique d'une personne affectée par ces maux.

L'idée de réaliser une telle prothèse par stimulation du nerf optique avait été conçue par ce Dr Verrart avec un autre chercheur, Thomas Mortimer, au début des années 90. Le projet est soutenu par les instances européennes.

15 équipes à travers le monde travaillent sur ce thème mais c’est dans le projet européen que les meilleurs résultats ont été enregistrés jusqu’ici. Ce sont notamment les rétinites pigmentaires (ou retinitis pigmentosa) qui sont visées par ce genre d’expérience. Si les photo-recepteurs sont affectés, la connexion entre l’œil et le cerveau est elle généralement intacte.

Le Dr Veraat estime le coût de ces implants à 20 000 €. Selon la Commission Européenne, rapporte Reuters, ils pourront être proposés commercialement dès 2010 voire 2008.
vision articielle
Cliquer pour agrandir