La reconnaissance d'écriture sous Vista Tablet PC

Beuh et A : bah ! 7

Vista, parmi toutes ses nouveautés, devrait marquer un tournant pour la plateforme Tablet PC. Ces petites « ardoises magiques » sont pratiques pour qui en a besoin, mais leurs ventes n’ont jamais vraiment décollé à cause, entre autres, de prix souvent disproportionnés. Ces prix sont les témoins d’ailleurs d’une demande assez faible, mais on rentre ici dans un cercle quelque peu vicieux.

Non que la plateforme soit technologiquement inintéressante et le système défaillant, mais il est vrai que ces produits visent une catégorie spéciale de clients, car Tati Claudine n’a certes pas besoin d’un engin de ce type pour aller relever ses mails chaque jour. Et pourtant, un médecin faisant la ronde des chambres dans une clinique aura la possibilité de prendre des notes et établir des diagnostics rapidement, tout en partageant ces informations instantanément avec le reste du corps médical.

Selon IDC, c’est un million de Tablet PC qui auraient été vendus en tout et pour tout depuis leur lancement jusqu’à la fin 2004. Selon le même cabinet d’analyse, on estime à 600 000 le nombre de ces machines qui auront été vendues cette année. Si l’on compare ces chiffres avec les estimations du cabinet Gartner selon lesquelles ce ne sont pas moins de 202 millions d’ordinateurs qui auront été vendus en 2005, la part des ardoises est bien faible.

Un des objectifs de Vista serait d’apporter la technologie sous-jacente à la version Tablet PC aux autres versions du système. Un mouvement qui laisse certains dubitatifs, en regard notamment de l’édition Starter. Mais peu importe, la firme de Redmond compte faire parler de certaines améliorations, et surtout la plus importante : la possibilité de faire apprendre au système sa propre manière d’écrire.

C’est probablement à l’heure actuelle le manque le plus important à une machine Tablet PC. Il faut en effet écrire raisonnablement bien pour que les caractères soient reconnus, ce qui a bien entendu causé beaucoup de problèmes aux médecins (humour). Contrairement à un logiciel de reconnaissance vocale où il faut prononcer une série de mots pour habituer le logiciel à sa diction, on ne peut pas à l’heure actuelle habituer un Tablet PC à son écriture. C’est un facteur limitant l’adoption de ce type de machine.

Vista, dans son édition pour ardoises, devrait être capable d’apprendre à reconnaître vos pattes de mouche, aussi laides et illisibles soient-elles. Le système proposera, en plus de la reconnaissance classique qui aura bien évidemment été retravaillée, deux nouvelles fonctionnalités, chacune dévolue à un stade particulier d’écriture. Si vous pensez ou si l’on vous répète souvent que vous écrivez mal, vous pourrez indiquer au système comment vous réalisez une ou plusieurs lettres en particulier. Si, par contre, la lecture de vos écrits demande obligatoirement une pierre de Rosette, il vous sera possible de définir une liste d’exemples de chaque lettre pour indiquer ce que vos gribouillages peuvent bien vouloir signifier.

Le but est bien sûr d’apporter plus de confort, mais la mouvement sera profitable à Microsoft, puisqu’il sera exploité plus tard par la nouvelle version de OneNote. La mauvaise nouvelle cependant est que cette nouvelle technologie sera réservée à la version anglaise, et Microsoft espérerait pouvoir ajouter le support d’autres langages par la suite.

D’autres améliorations sont à venir pour faciliter l’utilisation d’un Tablet PC. Par exemple, l’utilisation d’un stylet est loin d’être aussi intuitive que celle d’une souris. Il n’est pas évident parfois de comprendre quelle sera l’action du stylet une fois posé sur l’écran : une sélection ? Un pointage ? Un début d’écriture ? Microsoft résoudra en partie le problème en créant une série de petits effets visuels, par exemple en affichant un mouvement ressemblant à celui d’une pierre tombant dans l’eau lorsque le stylet touche l’écran et produit un effet.

D’autres nouveautés sont également attendues, comme l’intégration d’une reconnaissance de geste. Ceux qui utilisent Opera ou l’extension appropriée sous Firefox se reconnaîtront : il est possible d’effectuer un certain mouvement de la souris pour déclencher une action. Si la chose demande forcément un peu de pratique au début, le confort de navigation peut réellement devenir extraordinaire pour celui qui a bien configuré la chose. Il sera donc possible sous Vista d’effectuer ce même genre de mouvement avec le stylet.

Ces options n’agresseront pas l’utilisateur au premier allumage, mais viendront demander son avis après une ou deux semaines d’utilisation, pour que les nouveautés soient intégrées progressivement.