La fin de vie de NT4 pourrait bien profiter à Linux

La situation est difficile pour les sociétés fonctionnait toujours avec Windows NT4 comme système d'exploitation pour serveur et/ou pour client. Microsoft a annoncé la fin de vie du système pour la fin de cette année, mais prolonge de deux années le support technique et la correction des failles critiques ainsi que les mises à jour importantes pour ceux qui ont souscrit au support payant.

Seulement voilà, la plupart des décideurs font face à un énorme choix : devant l'arrêt du support technique gratuit, ils doivent obligatoirement renouveler leurs parcs, mais quel système choisir ? Windows NT4 existe depuis 9 ans, et des sociétés ont ce système depuis autant de temps : la suite logique serait d'évoluer vers Windows 2003 Server. Mais est-ce vraiment le choix logique ?

A une époque ou les décideurs font tout pour réduite les coûts liés aux systèmes informatiques, le renouvellement des licences vers Windows 2003 Server et Windows XP pourrait valoir une petite fortune à des entreprises qui ne peuvent pas forcément se le permettre. Surtout que les vieilles machines qui font tourner NT4 ne pourront probablement pas faire tourner Server 2003, de même pour les postes qui passeraient à Windows XP. Alors dans ce cas, les sociétés se demandent si Linux n'offrirait pas l'alternative dont ils ont besoin.

L'agencement des choses n'arrange pas Microsoft. Prolonger de deux ans par support payant la durée artificielle de NT4 repousse encore l'adoption de Windows Server 2003. A l'heure où certaines sociétés finissent à peine la migration vers Windows 2000, qui introduisait certes un grand nombre de nouveautés, il sera difficile aux entreprises de savoir vers quel système se tourner, car dans un an, ils auront le choix entre : Windows 2000, 2003 et Windows R2, qui pourrait tout aussi bien s'appeler Windows Server 2005. Certaines sociétés attendront l'extrême limite en 2006 pour migrer, et cela se fera un an avant la sortie de Longhorn Server, retardant de ce fait l'adoption du nouveau système.

Limités par leur budget, il y a cependant de fortes chances que l'alternative Linux paraisse crédible à bien des décideurs : le coût logiciel et la possibilité de continuer à amortir le matériel seront deux paramètres de choix. Et la tentation de ce choix est proportionnelle à l'âge des serveurs et des postes client.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !