La Bibliothèque numérique européenne est relancée

Non David, il n'y aura pas Entrevue et Voici dans cette bibliothèque 10
Nous en parlons depuis un bon moment dans nos colonnes, la bibliothèque numérique européenne est prévue et arrivera bien d'ici peu. La président de la République française Jacques Chirac, accompagné du chef du gouvernement Dominique de Villepin, et des ministres Nicolas Sarkozy, Thierry Breton et Gilles de Robien, a rappelé aujourd'hui -même sa volonté de définir "les grandes orientations de la nouvelle politique industrielle et d'innovation de la France".

Parmi ces orientations pas forcément proches de l'informatique (telles que des études sur les biocarburants), on retrouve la fameuse Agence de l'innovation industrielle, dite AII, qui nous intéresse plus grandement. Cette agence, au budget assez conséquent d'un milliard d'euros dès cette année, soutiendra notamment deux projets privés franco-allemands présentés à Reims par Monsieur Chirac il y a quelques heures.

Le premier est "le développement d'un moteur de recherche multimédia sur internet" et le second "des programmes dans le secteur en pleine expansion de la téléphonie mobile et des terminaux multimédia". C'est bien entendu le premier qui retiendra notre attention, puisque ce "moteur de recherche multimédia" aura de multiples applications différentes, telles que « l'aide à la création et la production audio, vidéo, texte et image, l'archivage et la préservation du patrimoine multimédia, la création de bibliothèques numériques, des services de recherches multimédias, des services de transcription et de traduction et la protection et la surveillance de contenus ».

Ces projets, réalisés par les français France Telecom et Thomson et l'allemand Deutsche Telekom, n'ont malheureusement pas de dates précises. Cette réunion des dirigeants français tenue au Centre des congrès de Reims était néanmoins prévue depuis un certain temps, comme le précisait le site du Ministère de la culture et de la communication, lors d'un message faisant suite à la pause annoncée par Google concernant sa fameuse bibliothèque numérique. Le Ministère de la culture et de la communication avait alors précisé que :

« L’annonce faite par Google d’une pause dans son programme de numérisation des livres ne modifie en rien le projet de création d’une Bibliothèque numérique européenne, voulu par le Président de la République. Plus que jamais, il est nécessaire que la France et l’Europe travaillent ensemble pour préserver la diversité culturelle et bâtir par des projets concrets une Europe de la culture. »

Reste à attendre du concret et des détails sur ces moteurs de recherches, ces archivages, ces services de traductions ou bien évidemment ces bibliothèques numériques annoncées avec tant d'ardeur.