Je paie un coup à boire avec ma puce sous-cutanée

La vieille excuse: "j'ai laissé mon portefeuille à la maison" ne tiendra... 79
La vieille excuse: "j'ai laissé mon portefeuille à la maison" ne tiendra bientôt plus quand ça sera votre tour de payer votre tournée!

Une boite de nuit est sur le point d'offrir à ses habitués la possibilité de se faire implanter une puce dans le bras qui rendra obsolète la nécessité de porter de l'argent comptant ou une carte de credit.
Faire la queue pour l'entrée ou une boisson au bar sera bientôt relégué aux choses du passé depuis que "le portefeuille numérique" est introduit dans le Bar Soba à Glasgow.

La micro-puce s'avère déjà populaire avec les membres VIP de deux nightclubs à Barcelone et à Rotterdam (cf news).


Cliquer pour agrandir


Modernité...

Tandis que le concept frappe les critiques en tant que concept Orwellien, d'autres croient, du fait que nous progressons de façon toujours plus étroite vers une société sans argent cash, que c'est seulement une question de temps avant que la puce devienne une méthode d'échange monétaire mondiale.

Brad Stevens, propriétaire du bar Soba, a indiqué que sa motivation pour introduire la technologie était d'être à la pointe de la technologie et de récompenser les clients fidèles.

"Il y a un certain nombre d'avantages, depuis l'accès instantané à une de nos nombreuses nuits DJ et VIP et de ne pas devoir porter d'argent ou de cartes de crédit jusqu'au fait de laisser le personnel du bar connaître le nom d'un client et sa boisson favorite. A partir du moment où vous arrivez au bar, votre boisson préférée vous attend et le personnel du bar peut vous saluer à votre nom."


Cliquer pour agrandir


Efficacité...

La VeriChip possède la taille d'un grain de riz, ne déclenche pas les scanners d'aéroport et ne contient aucune alimentation en énergie. Elle est encapsulée à l'intérieur d'un cylindre de verre et de silicone et implantée par un professionnel médical, sous anesthésie locale, entre la couche de graisse et la peau sur la partie supérieure du bras.

La puce, qui a une durée de vie d'environ 20 ans, se trouve a priori dormante jusqu'à ce qu'un scanner soit passé au-dessus d'elle, envoyant une fréquence radio de gamme basse. Elle répond au signal et donne au scanner son nombre unique d'identification. La manière dont ce nombre est employé dépend de la base de données à laquelle le scanner est relié. Dans le cas du bar Soba, ce sera l'équilibre sur le compte du bar d'une personne.

Steve van Soest est l'une des plus de 100 personnes qui ont été pucées au Baja Beach Club à Barcelone depuis que ce
nightclub est devenu le premier à offrir le procédé en mars dernier.

Il a déclaré qu'il n'a eu aucune appréhension de se faire implanter la puce, ajoutant qu'il peut seulement la sentir quand il étire son bras.

"Ce serait chouette si ceci se propageait et vous pourriez mettre tous vos détails personnels et antécédents médicaux là-dessus (la puce). Si j'étais impliqué dans un accident, les médecins pourraient simplement me scanner et découvrir mon groupe sanguin et toutes les allergies".


Cliquer pour agrandir


Traçabilité...

La puce est semblable à plus de 25 millions de micro-puces déjà incorporées dans des animaux à travers le monde et agissant en tant que "passeports pour animaux de compagnie". Avant d'être utilisé chez l'homme, elle a subi des essais rigoureux et les médecins disent qu'elle est extrêmement sûre.

Mais les critiques considèrent cette technologie comme une menace croissante, donnant une nouvelle puissance potentiellement dangereuse aux entreprises et aux gouvernements.

Un rapport récent de l'American Civil Liberties Union (l'union américaine des libertés civiles) a précisé :

"Pas même un mois ne s'écoule sans que nous ne lisions quelque chose au sujet d'une certaine nouvelle manière de pointe d'envahir l'intimité des personnes, depuis l'identification du visage aux micro-puces implantables, aux micro-puces à ADN, et même jusqu'à l'empreinte digitale des ondes cérébrales".



"Et personne ne pouvait acheter ou vendre sans porter ce signe..." (Ap.13:4-5)