Google s'investit davantage dans Firefox

On connaît désormais les goûts de Google en matière d’open source. La société aux multiples tentacules s’investit notamment dans OpenOffice.org et Firefox. C’est dans ce dernier que la firme a décidé d’investir plus d’efforts, au grand bonheur des uns et devant le scepticisme des autres.
 

Maître d’œuvre de cette entente cordiale, Ben Goodger est à la fois développeur en chef de Firefox et employé de Google depuis le mois de janvier. Google investit des moyens par exemple dans le système des onglets. Le but est de le rendre « utile pour ceux qui en ont besoin, accessible à ceux qui ne le connaissent pas, et transparent pour ceux qui n’en ont pas besoin ».
 

Le géant de la recherche s’est alors embarqué dans une étude visant à comprendre les habitudes des personnes interrogées sur la navigation par onglets, et surtout, quels pouvaient être les problèmes rencontrés à l’utilisation. Il apparaît en définitive que le système lui-même est loin d’être aussi simple qu’on le pense, surtout pour ceux qui le découvrent.


Par exemple dans une navigation traditionnelle, un lien ouvre une fenêtre. Lorsque vous fermez ladite fenêtre, vous retombez sur la page initiale. Avec le système des onglets, vous retombez systématiquement sur le dernier onglet à gauche de celui que vous venez de fermer, et ce n’est pas forcément celui d'où vous venez. De même, la fermeture des onglets semble causer des soucis.


Il n’est donc pas étonnant de constater que Google a développé plusieurs versions expérimentales de Firefox. Ces versions, qui ne sont pas accessibles au public, changent la manière dont les onglets fonctionnent. La firme engage, il est vrai, un certain nombre de développeurs de la fondation Mozilla. Malgré la demande de Ben Goodger aux testeurs de donner leur avis sur ces versions, on ne sait pas encore si ces travaux seront intégrés ou non dans une version finale de Firefox.


Google teste également un nouveau système montrant clairement son implication dans l’univers Firefox. Le nouveau programme, intitulé « Referrals » est une nouvelle flèche dans le carquois de AdSense. Le possesseur d’un site pourra placer un bouton spécial sur une page, et gagner un dollar chaque fois que quelqu’un aura cliqué pour télécharger et installer Firefox. Par contre, pour éviter les abus, ce système n’est valable que pour la première installation chez une personne.


Les réactions sont partagées. Certains se sont évidemment réjouis, comme Asa Doltzer, qui aimerait que d’autres programmes similaires voient le jour dans le futur. D’autres expriment leur inquiétude de voir un tel mastodonte s’investir dans le petit navigateur open source…qui n’est plus si petit que ça désormais.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !