Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Gigabyte 3D Aurora 570, est-il meilleur ?

Page 1 - Introduction

Cela fait maintenant un peu plus d’un an que la société taïwanaise Gigabyte que nous n’avons plus besoin de présenter, a lancé sur le marché son tout premier boîtier répondant au nom 3D Aurora. Rappelons que ce modèle est passé entre les mains de Vincent, qui nous en avait concocté un excellent article.

Affiché à l’époque à un tarif officiel de 100 euros, le 3D Aurora avait tous les atouts pour séduire le grand public. Parmi ses nombreux points forts, on se rappellera entre autres d’une conception en aluminium, de la présence de pas moins de trois ventilateurs de 120 mm à LED ainsi que d’un look très agréable façon tuning. Il est important de rappeler que nous lui avions décerné un PC INpact d’OR (plus haute récompense, nous l’attribuons uniquement aux produits « parfaits » ou presque…).

Aujourd’hui Gigabyte a décidé de passer à quelque chose de nouveau avec l’arrivée imminente dans nos boutiques préférées d’une nouvelle version de ce boîtier, estampillée 3D Aurora 570.

Pour 150 euros TTC, tel est son prix, nous aurons droit à une nouvelle mouture de l’Aurora avec au menu quelques nouveautés, comme un gain d’espace de 10% par rapport à son prédécesseur ce qui permettra par exemple à l’utilisateur d’installer sans problème une carte graphique haut de gamme comme la GeForce 8800 GTX, chose impensable avec l’Aurora 3D de première génération (selon le constructeur). On notera également quelques changements au niveau du design du boîtier qui a été légèrement revu.

La question que nous nous posons est la suivante : le Gigabyte 3D Aurora 570, séduira-t-il notre rédaction comme l’a fait son petit frère auparavant ? Nous allons sans plus attendre, répondre à cette question à travers notre article.

Let’s go !

Page 2 - Présentation & Caractéristiques

Avant toute chose, jetons un coup d’œil sur les spécifications techniques du boîtier :

  • Modèle : Gigabyte 3D Aurora 570 (GZ-FA1CA-ATB)
  • Dimensions : 522 x 205 x 560 mm (p x l x h)
  • Poids : 8,5 kg (à vide)
  • Boîtier moyen tour
  • Façade en aluminium
  • Châssis en acier
  • Compatibilité : cartes mères ATX, Micro ATX et Flex ATX
  • 5 emplacements 5"1/4 (externes)
  • 7 emplacements 3"1/2 (2 externes et 5 internes)
  • Montage des périphériques et cartes filles sans vis
  • 2 ventilateurs 120 mm (avec LEDs bleues) à l’arrière (fournis)
  • 1 ventilateur 120 mm (avec LED bleues) en façade (fourni)
  • Façade : 2 ports USB 2.0, 1 port FireWire, sortie Audio HD, entrées/sorties audio
  • Boîtier disponible en noir et argent

Le 3D Aurora 570 (version noire dans notre cas) est livré dans un énorme carton tout joli entouré de protections en mousse de tous les côtés afin d’éviter tout choc lors du transport.

Dans notre boîte, nous aurons droit en plus de notre boîtier bien entendu, à quelques accessoires supplémentaires.

Placés dans une « boîte à outil » à l’intérieur du boîtier nous y trouvons une rallonge Molex vers Sata, un chiffon de nettoyage signé Gigabyte, deux passe-câbles ainsi que la visserie et le guide d’installation écrit en plusieurs langues dont celle de Molière.

Précisons que le contenu du manuel est clair et compréhensible puisqu’il est accompagné des images... mais uniquement pour les parties anglaises et chinoises, tout comme sur le 3D Aurora (dommage).

Page 3 - Gigabyte 3D Aurora 570 : extérieur

La façade, un air de déjà vu ?

Une fois le boîtier sorti de son emballage, la première chose que l’on remarque c'est que ce nouveau 3D Aurora 570 nous rappelle brièvement son prédécesseur, pour son gabarit entre autres, mais particulièrement sur le plan esthétique. Un air de déjà vu en somme... Cependant, nous n’avons guère à nous plaindre étant donné que l’Aurora de première génération était déjà une belle réussite pour Gigabyte pour ce qui est du design : sobriété et élégance à la fois avec une légère touche de tuning en plus, que demander de plus ?

Inspectons maintenant en détail la partie avant du boîtier. C’est en effet cette partie qui a subi la plus grosse modification sur l’Aurora 570. Tout d'abord, on notera la porte qui s’ouvre désormais de gauche à droite et peut être fermée via un petit cadenas placé sur le côté gauche près du bouton « Power ».

Constituée d’aluminium brossé, elle s’avère très massive avec ses 2 mm d’épaisseur sur les côtés contre 4 mm au centre. Fixée traditionnellement par deux charnières, elle est maintenue par deux petits aimants sur le châssis une fois la porte fermée. Nous pouvons apercevoir le logo de la marque en bas de la porte. L’excellente finition est au rendez-vous...


Juste derrière, place aux 5 baies externes de 5"1/4 cachées par des caches noirs en plastique (imitation parfaite de l’aluminium) suivi des deux emplacements externes de 3"1/2. Directement à gauche on retrouve les boutons « Power » (accompagné d’une LED bleue) et « Reset ». 

Pratiquement rien de neuf jusqu’à présent, nous voici maintenant sur la partie basse de la façade.

Du nouveau !

En l’observant un peu plus en détail, on pourrait remarquer qu’elle forme un « H » (non, rassurez-vous il ne s’agit pas de la série télévisée de Kader Aoun caractérisant Humour et Hôpital...).

Il s’agit bien d’une conception en « H » avec le panneau regroupant les ports additionnels dans le creux du haut et une grille remplie de petits trous ayant pour but d’améliorer le flux d’air en bas.


Nous avons droit, pour ce qui est de la partie haute (de gauche à droite dans l’ordre), à un port FireWire, deux ports USB 2.0, un port audio HD ainsi qu’aux entrées/sorties audio.

Tous ces raccourcis étaient bel et bien présents sur l’ancien 3D Aurora, mais sur le côté gauche et surtout sans le port Audio HD. Un petit logo « 3D Aurora » a trouvé sa place tout en bas juste avant la grille de ventilation.



Gigabyte a conservé l’idée du faisceau projecteur lumineux personnalisable dans sa nouvelle mouture du 3D Aurora. Il est placé ici au même endroit, c'est-à-dire tout en haut de la grille.

Papa, je peux voir à l’intérieur de l’ordinateur ?

Oui, c’est désormais possible  puisque Gigabyte fournit dans son bundle deux types de support à installer sur le panneau latéral de gauche. Alors que le 3D Aurora disposait d’une grille qui n’occupait qu’une humble partie de la porte, son successeur a été revu pour proposer en contrepartie un support qui occupe un peu plus de la moitié de la paroi.

Les plus « Geeks » d’entre vous et amateurs de tuning, apprécieront sans doute la vitre plexi qui est installée par défaut. Ceux qui sont à la recherche de la sobriété opteront sans doute pour la grille en acier qui pourrait également être bien intéressante pour les utilisateurs équipés d’un ventirad en extraction étant donné qu’elle dispose d’un bon nombre de petits trous et pourrait donc servir de Fanduct et évacuer l’air chaud en dehors du boîtier...


RRRrrr. Il est ou mon tournevis ?

Puisque c’est la porte de gauche qu’il faut ôter pour installer le matériel au sein du boîtier, Gigabyte a opté pour 3 vis à main pour la tenir. Il est bon de noter que l’on gagne du temps en utilisant ce genre de visserie surtout à des moments où l’on n’a pas de tournevis entre les pattes.

Nous avions évoqué ce détail dans l’article sur le 3D Aurora, dommage que nous ayons dû ressortir les tournevis pour tester ce dernier, car la porte de droite est fixée via 3 vis simples, de même pour l’alimentation...


Les utilisateurs « bidouilleurs » qui doivent accéder assez régulièrement dans le boîtier dans le cadre d’une maintenance ou autre, auront la possibilité d’utiliser uniquement la poignée sans les vis pour une ouverture simplifiée. Cette dernière peut aussi être fermée à clé grâce au cadenas juste en dessous. Notons enfin que les portes sont constituées d’aluminium brossé d’une épaisseur de 1 mm.

L’arrière n’a rien d’exceptionnel par rapport au 3D Aurora, on pourrait même dire qu’il est identique à l’alimentation en haut, les deux ventilateurs 120 mm plus bas, suivi des cartes filles et des trous de passage de tuyaux pour un système de watercooling.

Dernière chose, le châssis a tendance à conserver les traces de doigts c’est pour cela que Gigabyte a inclus dans le bundle un petit chiffon de nettoyage tout doux pour les utilisateurs exigeants...

Page 4 - Gigabyte 3D Aurora 570 : intérieur

Rien de nouveau à ce niveau, ou presque...

Toute la partie intérieure du boîtier se révèle strictement identique au 3D Aurora, du moins pour la répartition des différents éléments. On se retrouve donc devant un tableau que nous connaissons déjà avec tout d’abord  la cage pour disques durs située en bas dans le coin de droite permettant d’accueillir 5 périphériques au format 3"1/2 dans une position perpendiculaire à la porte pour un démontage plus simple.

Rappelons que Gigabyte a toujours utilisé un système de fixation pour disques durs à rails au sein de ses boîtiers, système utilisé par de nombreux constructeurs à l'heure actuelle, car il se veut simple, efficace et sans vis. Le 3D Aurora 570 n’échappe pas à la règle puisque lui aussi bénéficie de cette installation. Le principe pour rappel est très simple, on place deux rails sur le disque dur avant de le glisser dans son emplacement.


Une petite « caisse à outils » est installée par défaut dans les baies pour disques durs, elle occupe deux emplacements. Elle contient tous les accessoires fournis avec le boîtier. Elle est bien entendu amovible et peut être enlevée en ôtant les deux vis sur chaque côté. Directement à droite place au ventilateur 120 mm épaulé d’un filtre anti-poussière, aussi amovible.

Afin d’accéder à ce ventilateur, il est obligatoire de démonter la façade du boîtier. Pour ce faire, nous sommes obligés d’enlever les deux portes pour enfin accéder aux ergots de fixation (6 au total) qui détiennent la façade, opération que Gigabyte aurait pu simplifier en munissant sa porte de droite de vis à mains...


Plus haut, place habituellement aux deux emplacements externes 3"1/2 suivi de 5 autres de 5"1/4. Rien de nouveau à signaler à ce niveau, le constructeur a opté pour le même système employé sur tous ses boîtiers, dont le 3D Aurora de première génération.


Pareil pour la tranche de gauche qui s’avère identique au prédécesseur : l’alimentation sur la partie supérieure suivie des deux ventilateurs lumineux de 120 mm ainsi que le système de fixation des cartes filles directement plus bas. Nous avions rencontré ce système lors de notre test concernant le boîtier Cooler Master Mystique 631 et nous avions été un peu déçus par son efficacité.

En effet, il s’agit d’un loquet métallique qui vient en appui sur toutes les cartes filles et se fixe sur le châssis près du premier ventilateur, du coup, les premières cartes bénéficient d’une fixation assez solide tandis que les dernières ne sont pas fixes du tout, car les cartes bougent...

    -  Bonjours, vous me mettez une GeForce 8800 GTX s'il vous plaît,
    -  Votre boîtier est-il assez grand ?
    -  Hmmm... ???

Dernier point important que Gigabyte a revu sur le 3D Aurora 570 se trouve au niveau de l’espace intérieur, puisqu’il annonce un gain d’espace de pas moins de 10 % par rapport à l’Aurora de première génération.

Alors qu’avant il n’était pas possible d’installer une carte graphique haut de gamme comme la récente GeForce 8800 GTX avec ses 27 cm de longueur, le 3D Aurora 570 peut en contrepartie accueillir une carte d’environ 33 cm (espace mesuré entre le cache PCI et la cage HDD) !

Passons désormais au protocole de tests, suivi des résultats.

Page 5 - Plates-formes de tests & Performances

Pour notre test du jour, nous avons mis en place les composants suivant au sein du boîtier :

  • Carte mère : DFI Ultra-D (nForce 4)
  • Processeur : Athlon 64 3000+ overclocké à 2500 MHz
  • Mémoire : 2 x 512 Mo PC 4000 A-Data (2.5-3-3-5)
  • Carte graphique : Gigabyte GeForce 6800 GS
  • Disque dur : Maxtor 200 Go, Sata 16 Mo
  • Alimentation : LC Power Scorpio 480 W (modulaire)
  • Refroidissement CPU : Arctic Cooling Freezer 64
  • Pâte thermique : Arctic Silver Céramique

Le logiciel CPU Burn, que nous laisserons tourner pendant quelques heures, nous servira de chauffage pour le processeur et nous indiquera ainsi la température en pleine charge. Après quelques heures d’inactivité, nous obtiendrons la température en Idle.

Pour torturer notre carte graphique, nous lancerons un scan d’artifacts à l’aide de l’utilitaire ATITool, et ce pendant une durée de 2 heures. Le disque dur quant à lui subira une défragmentation complète.

Les relevés CPU seront effectués via le logiciel Mother Board Monitor et confirmés par Speed Fan, un autre utilitaire de monitoring. Les températures de la carte graphique nous seront fournies par ATITool et seront récoltées dans un fichier .log afin d’observer les températures maximales.

Nous avons décidé d’effectuer la même série de tests mais cette fois avec les 3 ventilateurs désactivés pour tester l’impact des ventilateurs sur les températures de différents composants.

 

Commençons l’épreuve de feu avec le processeur que nous avons overclocké à 2,5 GHz (Vcore de 1.66 volt) comme précisé, afin d’obtenir des températures plus élevées et ainsi de voir les capacités de refroidissement du boîtier. D’après les premiers résultats obtenus, nous pouvons dire que le 3D Aurora s’en sort extrêmement bien à l’issue des tests.

À titre informatif, avec le boîtier Mystique de Cooler Master qui équipe toujours cette configuration, les températures oscillent aux alentours de 32°C en utilisation bureautique soit 5° de plus par rapport à l’Aurora 570.

Une fois les ventilateurs désactivés, les températures grimpent en flèche que ce soit en Idle ou en Full ; une hausse de 7° en moyenne est observée.

 

Ici aussi les températures semblent être correctes, voire bonnes puisque notre GeForce 6800 GS n’a pas dépassé les 50°C que ce soit en utilisation bureautique ou intensive, ventilateurs allumés ou éteints...


Nous pouvons constater d’après cette série de graphiques, que c’est notre disque dur qui profite pleinement des 3 ventilateurs et notamment de celui placé en façade.

Ventilateurs allumés, la sonde de notre disque affiche 34°C après quelques heures de défragmentation soit 5° de plus par rapport à la température au repos. Lorsque le boîtier est dépourvu de ventilation, les températures grimpent de 11° en Idle contre 14° en Full !

Nuisances sonores

Montés en 12 Volts, les trois ventilateurs se montrent extrêmement silencieux et performants à la fois malgré leur faible vitesse de rotation qui est de 1000 tours/min selon le manuel. Seuls les ventilateur de notre GeForce 6800 GS et du chipset se faisaient entendre, étant donné que le boîtier était situé à un mètre de l’oreille.

Pour ce qui est du disque dur, il a tendance à vibrer légèrement en lecture/écriture ce qui pourrait être bien dérangeant pour les maniaques du silence. Fort heureusement, nous trouvons de nos jours un bon nombre de racks qui ont pour but de minimiser les vibrations et les nuisances sonores tout en assurant un refroidissement efficace.

Page 6 - Conclusion

Il est temps maintenant de conclure notre article et répondre à la question que nous nous sommes posée dans l’introduction : le Gigabyte 3D Aurora 570, séduira-t-il notre rédaction comme l’a fait son petit frère auparavant ?

En effet, nous n’avons pas été déçu par cette nouvelle mouture de l’Aurora étant donné que Gigabyte a conservé tous les points clés de son prédécesseur. Quelques nouveautés fort intéressantes ont d’ailleurs été apportées : peau neuve pour la façade, gain d’espace intérieur de 10%, fenêtre plexi supplémentaire pour les amateurs du tuning...

Cependant, nous devons avouer que nous aurions bien aimé voir quelque chose de nouveau à l’intérieure du 3D Aurora 570 et non un tableau identique au modèle précédent et surtout « banal » en regard des autres boîtiers. Quelques innovations intéressantes auraient pu être mises en œuvre ; on notera par exemple un plateau pour carte mère amovible qui aurait été bienvenu, surtout pour un boîtier de haut de gamme.

Parmi ces quelques (minis) imperfections, on ajoutera également le système de fixation des cartes filles pas fiable à 100% ainsi que l’absence de vis à main pour l’arrière du boîtier.


En termes de performances thermiques, le 3D Aurora 570 n’a rien à se rapprocher, la ventilation est excellente, on le ressent à l’issue des tests effectués ; les ventilateurs sont efficaces et surtout silencieux. Puisque le boîtier est prêt à accueillir un kit watercooling et dispose de trous de passage des tuyaux, Gigabyte recommande de coupler ce boîtier au système de refroidissement liquide de la marque de la série « 3D Galaxy », système complet et prêt à l’emploi.

Le 3D Aurora 570 est annoncé à un tarif officiel de 150 euros TTC, mais se vend désormais à 135 euros dans certaines boutiques. On espère que Gigabyte respectera sa politique tarifaire sur ce produit et que son prix ne va pas grimper devant la demande des revendeurs, comme avec la première version du boîtier.

Enfin le constructeur nous a communiqué que la première version du boîtier restera toujours en vente, du moins pour le moment...


Gigabyte 3D Aurora 570
0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.