Firefox continue sa très forte progression en Europe

Firefox, dit Fx - et non FF - n'en finit pas de croquer des parts de... 55
Firefox, dit Fx - et non FF - n'en finit pas de croquer des parts de marché à ses concurrents. Pour mesurer cette progression, voici ci-dessous deux cartes d'Europe conçues par la très sérieuse société Xiti, la première datant du 12 juin dernier (étude sur 23 294 130 visites) et l'autre du 17 juillet dernier (sur 30 690 812 visites). En un peu plus d'un mois d'intervalle, les changements sont assez intéressants concernant certains pays.

Tout d'abord, on remarquera que le leader incontesté du mois de juin, à savoir la Finlande, accroît encore son avance sur la plupart des autres pays, puisque le pays du nord de l'Europe passe de 28,96% à 31,03% le mois suivant. D'autres pays, tels que la Norvège, le Portugal, l'Irlande et même l'Italie gagnent énormément de points entre ces deux dates. Seule la République tchèque perd environ deux points entre temps.

Rappelons que lors du mois de juin dernier, la France avait dépassé la barre des 15% (15,12 exactement) d'internautes utilisant Firefox, alors que l'Europe atteignait une moyenne 14,23% selon Xiti. Selon les derniers chiffres du mois de juillet, la France est passée à une utilisation de Fx de 15,29% de sa population, tandis qu'au niveau Européen, la moyenne a chuté, la faute aux nouveaux pays de l'Est intégrés récemment.

Voici les deux fameuses cartes :




A noter que Xiti propose aussi une carte du monde. L'Océanie domine les quatres autres continents avec 14,41% d'utilisateurs de Firefox. L'Europe le talonne avec 14,11%, suivi par la moitié nord de l'Amérique, avec 11,78% et la zone Asie /Moyen-Orient qui comptabilise 5,77% de Fx-users. L'Amérique du sud et l'Afrique ferment la marche avec respectivement 5,23 et 4,34% de ses internautes qui utilisent le panda rouge.

Précisons toutefois que ces résultats sont ceux d'un week-end. En semaine, Xiti affirme que l'Europe passe d'une moyenne de 14,11% à 12,68%. Au travail, Firefox est moins usité qu'à domicile, nous le savions déjà...