Firefox/Debian : petit débat entre amis

Il semble que la politique de gestion des noms de la Fondation Mozilla ne... 73
Il semble que la politique de gestion des noms de la Fondation Mozilla ne fasse pas que des émules. Parmi les protestations soulevées devant un texte jugé trop stricte, les développeurs du système GNU/Linux se font entendre et critiquent cette politique qui, selon eux, est en désaccord complet avec leur contrat social.

La Fondation a décidément quelques ennuis avec les noms qu'elle essaye de déposer. La politique stricte qui encadre leur utilisation pose problème avec certains développeurs, voire certaines communautés, mais un autre problème, plus basique celui-là, vient perturber la Fondation : les marques Firefox et Thunderbird ne sont pas déposées dans tous les pays. Ainsi, en Angleterre et en Allemagne, la marque Firefox est déjà enregistrée (respectivement par Charlton Company et Firefox Communications).

Le contrat social de Debian impose certaines conditions à l'intégration d'un composant au sein de la distribution. Même si Gervase Markham, de la Mozilla Fondation, a envoyé un mail à la communauté Debian pour lui indiquer qu'elle pouvait très bien utiliser les noms et logos de Firefox et Thunderbird, il reste néanmoins des problèmes. L'un deux est que le contrat social stipule que la distribution Debian ne doit pas subir un traitement de faveur en regard d'une application open source. Par exemple, ce qui fonctionne dans ce cas pour Debian ne fonctionnera pas sur Ubuntu, alors que ce dernier est basé sur le premier.

Le problème a démarré quand la communauté Debian a demandé à pouvoir modifier si nécessaire Firefox afin de corriger et mettre à jour le navigateur tout en continuant à utiliser les noms originaux. Mais pour Julien Blache, développeur pour Debian, la Fondation a perdu ses idéaux du logiciel libre : "Il me semble que la Fondation Mozilla se préoccupe bien plus de ses parts de marché et que la création de logiciels libres ne vient qu'après sur leur liste de priorités. Leur politique de marques est quelque chose qui ne devrait pas exister dans le contexte du logiciel libre".

Le débat est toujours en cours, au sein même de la communauté Debian, mais également avec la Fondation. Celle-ci s'occupe également de déposer ses marques dans le monde, avec plus ou moins de succès.