<b>Editorial de Guijnor : Coup de gueule contre les spams !</b>

Tout journal d'information a son éditorial, quelque soit son bord politique. Je me suis demandé alors pourquoi le site de qualité qu'est PCINpact 1 n'en comportait pas. Mon idée n'est pas de donner de couleur politique à ce site, il en est d'ailleurs hors de question, car nous parlons uniquement d'INformatique, même s'il est vrai que je m'égare quelquefois dans mes articles... Le but d'un éditorial est de partager un sentiment, une humeur, une légèreté. C'est précisément un formidable défouloir 2 pour les rapporteurs objectifs de nouvelles que nous sommes, souvent frustrés par l'actualité, parfois enjoués par des informations légères et enivrantes. C'est ainsi que je vais tenter cet exercice périlleux avec un coup de gueule retenu bien trop longtemps en mon sein et qui provient d'un événement qui se produit plusieurs fois par jour sans que je puisse en tarir la source. Le "je" se conjugue ici au pluriel, il est nous, vous, ils ; mais principalement tu.

En relevant mon courrier électronique ce matin, j'ai constaté comme d'habitude un nombre impressionnant de messages dans ma boîte à spams 3. J'ai soudain eu envie d'y jeter un coup d'oeil pour voir ce que l'on me proposait cette fois-ci. Premier message. On me demande de participer aux fonds d'une entreprise sud-africaine afin de me faire énormément de bénéfices. Dans le message suivant, deux femmes me proposent de cliquer sur leurs zones érogènes pour me propulser sur un site de sexe gratuit. Ça tombe bien, le message d'après me propose des pilules de Viagra et du Valium au cas où ! Je devrais peut-être en prendre à l'avance pour mes vieux jours, car je peux acheter vingt pilules bleues pour seulement cent vingt dollars, une affaire ! Je m'attarde un peu sur cet e-mail qui me subjugue dans ses arguments commerciaux. Ainsi peut-on y lire en anglais « no embarassment » car enveloppés dans des paquets « discreets », mais aussi des « Save up to 70% » 4 à donner une mine de cachet d'aspirine à un pharmacien aguerri ! En plus de cela, je n'aurais aucune raison de me justifier, rassuré par le « no prescription ». Et puis ce n'est pas grave si ces produits ne me concernent pas, car je peux toujours me rabattre sur leur offre exceptionnelle en médicaments contre le stress et pour dormir.

Puis soudain, je me rends compte que j'expurge des mails qui sont en fait le reflet de notre propre société à la triptyque implacable : Argent, Sexe et Santé mercantile. J'eus l'occasion ces derniers jours en analysant les articles originels de mes informations de comprendre que les créateurs de spams ont véritablement une clientèle qui se sent mal. Je suis fauché ? Parfait, on me propose de devenir riche en quelques clics ! Je n'ai aucune relation sexuelle ? Pas de problème, j'obtiens à l'instant une quantité impressionnante de liens pour satisfaire mes envies, moyennant bien entendu un peu d'argent en retour, c'est le donnant donnant de la loi du talion : oeil pour oeil, dent pour dent,... liquide pour liquide. Mais l'on fait encore mieux ! On peut maintenant agir véritablement sur mon corps avec tout un tas de médecines que mon pharmacien ne voulait pas me donner auparavant, une vraie aubaine ! Ce n'est d'ailleurs certainement pas le gouvernement anglais qui va me contredire là-dessus, lui qui projette une loi pour développer la vente de médicaments sans prescription aucune... 5

Pourtant, je ne pense pas que le Net soit la source de tous ces maux, mais seulement un outil comme les autres... Concernant le sexe, Nietzsche ne disait-il pas à travers son Zarathoustra « J'aime la forêt. On vit mal dans les villes : il y a trop d'hommes en rut. (...) Regardez-les moi, ces hommes : leur oeil le dit bien – ils ne connaissent rien de meilleur sur terre que de coucher avec une femme. » 6 ? Mais encore, qui ne connaît pas l'adage selon lequel « c'est le métier le plus vieux du monde » ? Quant à l'argent, il a toujours fait partie des relations entre les Hommes, du troc en passant par les virements numériques, le fond reste le même. Et puis, que penser de l'opium 7 que l'on rencontrait déjà dans les civilisations orientales les plus ancestrales ? INternet n'est qu'un nouveau moyen pour les Hommes de satisfaire ces besoins primaires et reptiliens. Mais, je pense qu'il manque encore un petit quelque chose pour que la panoplie des spams soit complète : la religion. Et oui, après avoir perdu mon argent dans cette société d'Afrique du Sud qui n'existe pas, après avoir divorcé de ma femme du fait des sites pornos, et enfin être en cure de désintoxication à cause de ces médicaments achetés grâce au mail qui tombait pourtant à pic, je ne comprends pas pourquoi on ne me propose pas de rejoindre un groupe de prières électronique pour le salut de mon âme, quelque soit ma confession. Mais voilà l'idée : lancer des e-mails pointant vers www.spamme-Dieu-de-tes-prières-avec-nous.com afin de recueillir toutes celles et ceux qui sont exténués par les spams...

Sérieusement, existera-t-il un jour où ce fléau sera définitivement éradiqué ? Un bourgeon d'effort de la part des politiques commence à poindre, ces derniers prennent en effet peu à peu conscience du caractère délictueux 8 de ces activités ; mais aussi certains fournisseurs de services mails comme Hotmail 9. Mais à part ces exemples, on se rend compte que la seule solution efficace reste encore une bonne éducation des INternautes, par exemple ne donner son adresse qu'à des personnes de confiance. Peu de personnes connaissent le moyen de crypter leur adresse pour éviter qu'elle ne soit utilisée à mauvais escient comme Jetable.org.

Mais au fait, j'ai omis de dire que je détenais le Saint-Graal, à savoir la solution ultime contre ces courriers indésirables. Je me suis rendu compte que les e-mails n'étaient pas si utiles que ça finalement. Certains se révolteront et diront : « Mais il est fou ?! Comment ferrai-je pour parler à ma petite amie qui est si loin, moi qui étudie en ce moment l'impact de l'utilisation de Linux à la place des pétroglyphes dans la dernière tribu primitive que je viens de découvrir au nord-est de la Nouvelle-Zélande ? », ou encore « Ma vie sans mail est impossible, je suis né avec une arobase à la place du nombril... » Avez-vous pensé au courrier traditionnel ? Rien de plus plaisant pour sa moitié de recevoir une lettre rédigée de sa propre main, mais encore, pourquoi envoyer votre rapport actualisé sur le mode de reproduction inédite des loutres de mer en Patagonie du Sud à votre patron par mail alors qu'il ne se trouve qu'à quelques mètres de votre bureau ? En plus, cela vous permettra de faire mieux connaissance et peut être de vous découvrir des points communs...

La démesure des spams
La femme : "... Ainsi pas besoin de connexion dans ma résidence secondaire, je le reçois directement imprimé !" Le voisin : "INtéressant..."


1 Un peu de lèche-botte ostensible pour aider à la validation de mon éditorial ;)
2 Dans les limites de la morale, ce qui est bien entendu.
3 Celles et ceux qui en possèdent une comprendront.
4 « Jusqu'à 70% de réduction »
5 Voir cette actualité.
6 Ainsi parlait Zarathoustra, Friedrich Nietzsche, Chapitre « De la chasteté ».
7 Une étude INtéressante est disponible sur http://www.pa-chouvy.org/AG_pavot_homme.html
8 Voir cette information.
9 Voir Cette actualité.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !