Du WiFi dans un train anglais grâce au WiMax

Premier du genre, cet essai permet de fournir du haut-débit sans fil à... 16
Premier du genre, cet essai permet de fournir du haut-débit sans fil à tous les passagers empruntant le train entre les stations de Brighton et de Victoria Station à Londres.

Il ne s'agit pas du premier essai ayant pour but de fournir une connexion WiFi dans un train, mais tous les systèmes actuels se fondent sur une communication satellite, avec les conséquences qu'on connaît : bons taux de téléchargements, mais un taux d'upload assez catastrophique. La solution testée actuellement se fondent elle sur le WiMax et la différence est plus que sensible.

La ligne ne possède pas encore toutes les stations émettrices mais lorsque ce sera la cas, les presque 100km du trajet seront comme un hotspot. Les passagers peuvent bénéficier d'une connexion WiFi 802.11b. S'il y a perte du signal WiMax, chaque train possède trois modems GPRS pour prendre le relais en cas de soucis. Bien sûr la vitesse ne sera absolument pas la même, mais le véritable goulet d'étranglement ne se situe pas là.

La surcharge peut venir en effet des connexions qui relient les stations WiMax au reste de l'Internet. En effet, ces connexions dépassent rarement un ADSL à 2Mb. Il faut en effet savoir le haut-débit au Royaume-Uni n'a pas vraiment de rapport avec ce qu'on connaît en France, ni en termes de débits, ni en prix.

A propos de prix, l'équipement d'un train coûte environ 45 000 euros tandis que l'installation d'une station WiMax en coûte 7500. Quant à ce que doivent payer les usagers désirant utiliser le service, il leur en coûtera environ 7.5€ de l'heure, ou bien environ 20€ pour une journée complète. Mais le passe d'une journée peut-être utilisé également dans les autres hotspots de l'opérateur, T-Mobile, comme par exemple dans les Starbucks.