Des nouvelles d'Asianux, le Linux asiatique

En septembre 2003, les gouvernements de Pékin, Séoul et Tokyo annonçaient... 33
En septembre 2003, les gouvernements de Pékin, Séoul et Tokyo annonçaient qu'ils réfléchissaient ensemble sur le moyen de se passer des technologies informatiques américaines...

Faisant fi de leurs différences culturelles et politiques, nos trois larrons s'attelaient à la tâche et, dès janvier de cette année, deux de leurs entreprises annonçaient le lancement d'un système d'exploitation asiatique basé sur Linux !

Celles-ci proposent un site - aussi en Anglais - pour vous en faire une idée :

- Red Flag (entreprise Chinoise) : avec une ISO de leur dernière version Desktop en libre téléchargement.

- Miracle Linux (entreprise Japonaise).

Quelques mois après cette annonce, la première version bêta d'Asianux pointait son nez. Ce qui laisse penser, qu'à cette allure, ce système d'exploitation devrait équiper plus rapidement encore que prévue les serveurs et les PC individuels asiatiques.

Si vous voulez suivre ce projet vous pouvez vous rendre sur le site officiel d'Asianux.