Des fichiers WMA truqués sur les réseaux P2P

D'accord, la plupart de ceux qui se servent des réseaux P2P pour télécharger de la musique ne prendront que rarement des fichiers au format WMA. Ils auront désormais une raison de plus.

Le site PC World, alerté par un utilisateur qui avait téléchargé la chanson "Alicia Keys Fallin' Songs In A Minor 4.wma" a eu la surprise de constater qu'à l'ouverture de son fichier, une demi-douzaine de pop-ups publicitaires se sont lancés, des adwares ont été téléchargés sur son PC, et sa page de démarrage a été changée. Le morceau, envoyé à PC World, a provoqué le même résultat sur la machine de test. L'utilisateur a également trouvé deux autres fichiers musicaux et deux vidéos exploitant les codecs de Microsoft, et surtout leurs DRM.

Là où tout devient particulièrement drôle, c'est que les gens de PC World se sont amusés à analyser le contenu du fichier et qu'ils ont trouvé la signature d'Overpeer, que vous connaissez peut-être pour avoir inondé certains réseaux P2P connus comme Kazaa et eDonkey de faux fichiers, une technique appelée spoofing utilisée dans la cadre d'accords signés avec les majors. Overpeer appartient à Loodeye, et c'est de cette même société que viennent les fichiers trafiqués, une certitude puisque le vice-président du groupe a clairement confirmé la chose.

Microsoft était-il au courant ? Que nenni !

Ni Microsoft ni aucune des sept sociétés de publicité concernées n'ont déclaré être au courant de ce procédé. Microsoft en particulier cherche à savoir ce que contient exactement le fichier. Un porte-parole a déclaré qu'il était important pour le géant de Redmond de savoir ce qui se cachait sous cette histoire, car elle ne souhaite pas que des fichiers utilisant ses technologies paraissent apporter une chose et en cachent une autre (ou plusieurs).

De même, une des sociétés de publicité en ligne Kanoodle, a annoncé ne pas avoir été mise au courant de l'emploi de sa publicité, et après message venant de PC World, la publicité était désactivée lors du deuxième lancement du morceau de musique.

En fait, si Microsoft a tant à coeur d'investiguer sur cette histoire, c'est bien parce qu'il n'est pas normal qu'un fichier WMA puisse lancer des publicités, installer des logiciels sans accord de l'utilisateur ou encore changer des paramètres de l'ordinateur : il s'agit là d'une faille dans le processus de mise en place des DRM de la firme de Redmond.

Dès lors, qu'est ce qui empêche un pirate d'installer un virus, un ver, un cheval de Troie ou encore un enregistreur de frappes au clavier dans un fichier musical et de le diffuser sous le nom d'un titre en vogue ? Microsoft a reconnu que la technique était possible d'où peut-être une mise à jour logicielle d'ici peu.

Des suites de tout ce bazar probablement très bientôt, et en attendant, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !