Création d'un consortium RFID au Japon

Ma puce sait parler à ta puce 9
La technologie RFID (ou Rafio Frequency Identification) va sans doute connaître un nouvel essor avec la fondation de ce consortium. Sept sociétés, et principaux acteurs du secteur, viennent de fonder un consortium sur ce thème. Il s’agira d’apporter des éléments techniques dans l’étude et la coordination des RFID dans les circuits de distribution. L’Home Appliance Electronic Tag Consortium, nom de ce groupement, réunit Sony, Hitachi, Toshiba, Matsushita-Panasonic, Sanyo, Sharp ou encore Mitsubishi.

L’interopérabilité, l’adoption de formats communs et compatibles sont en effet une condition sine qua non au succès du processus d’identification RFID. Il permet aussi au marché asiatique de placer ses marques dans cet univers si particulier. Dans d’autres places, on œuvre à cette même fin. Ainsi le projet SLRPP (The Simple LioghtWeight RFID reader protocol) veut établir un protocole commun au niveau des lecteurs RFID, et se base sur une solution open source.

Le marché de la RFID a tout à gagner dans l’adoption de protocole commun. Selon les chiffres lors de la dernière conférence Smart Labels Europe 2005, on évalue le marché à 7,26 milliards de dollars pour la seule année 2008.