CardSystem, Visa pour des problèmes

CardSystem Solutions commence à recueillir les fruits du fumeux épisode... 21
CardSystem Solutions commence à recueillir les fruits du fumeux épisode des cartes bancaires. Une très grosse brèche de sécurité avait affecté le système informatique de cette société américaine. Ce prestataire chargé de la gestion des transactions travaillait avec MasterCard, Visa et d'autres géants de la banque. Or, suite à cette brèche, près de 40 millions de numéros de cartes ont été exposés aux yeux d'un ou plusieurs malintentionnés.

La faille a été exploitée alors que CardSystem, qui assurait normalement le transit des cartes, avait pris seule l'initiative de stocker ces données un temps pour analyses. Près de 19 millions ont été très certainement volées, et 20 millions d'autres ont été "exposées".

Évidemment, face à cet incident, l'avenir de CardSystem est plus que incertain. D'une part, des clients ont décidé d'attaquer la société. Ils ne sont que quelques uns mais ce n'est qu'un commencement. "Il va y avoir un flot d'actions en justice de consommateurs et de sociétés" pronostique le ministère de la justice américain. On estime que dans le cadre d'une action de masse des consommateurs, la seule vérification des 40 millions de comptes pourrait coûter près de 30 dollars par clients. Sans même évoquer le possible changement des cartes de crédits à risque... La Californie, qui héberge cette première action, oblige légalement les sociétés à assurer et prendre des mesures raisonnables pour protéger les informations clients de ce genre d'attaque. Les plaintifs ont également mentionné dans leur plainte Mastercard et Visa toujours sur cette base légale.

Du côté des établissements bancaires justement, des mesures drastiques ont également été prises. Visa a par exemple fait savoir qu'elle allait se passer de Cardsystem. Pire : "CardSystem n'a toujours pas corrigé son système pour assurer une sécurité sur ces comptes" note un communiqué maison. American Express, autre géant américain, a également remercié à son tour cette société dont l'avenir est aujourd'hui plus que floue.