Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

GeForce 9600GT fanless de Gigabyte : Reine de silence ?

Introduction

9600GT Palit SonicBien que la Geforce 9600GT n'ait pas été une révolution du point de vue des performances, elle est actuellement l'une des cartes les plus attractives pour les joueurs au budget serré, comme nous avons pu le voir dans nos différents articles.

G94 : une puce limitée parfaite pour une utilisation passive ?

Sa puce étant un peu moins véloce que celle au coeur des GeForce 8800 et 9800, le G92, elle est aussi moins gourmande en énergie puisque nous avons établi d'après nos essais qu'elle nécessitait jusqu'à 30 watts de moins en charge.

Une telle différence ne pouvait laisser indifférent les constructeurs qui travaillent depuis longtemps sur des modèles passifs tels que Gigabyte et ses fameuses séries Silent Pipe.

Gigabyte repart de plus belle avec Zalman et tente le coup... une réussite ?

Ainsi, le Taiwanais a récemment décidé de revoir son système de dissipation élaboré en collaboration avec Zalman afin de le rendre plus efficace, et de mettre sur le marché une carte qui allie silence, tarif mesuré et performances attractives? Ainsi est née la GV-NX96T512HP que nous allons étudier aujourd'hui.

9600GT Fanless Gigabyte

Une carte réellement attractive, ou un simple gadget pensé pour les amateurs de silence quel qu'en soit les désagréments annexes ? C'est ce que nous allons voir.

La GV-NX96T512HP en détails

9600GT Fanless GigabyteComme nous le disions en introduction, Gigabyte s'est impliqué dans le secteur des cartes graphiques fanless il y a de cela plusieurs années, avec l'apparition de ses technologies SilentPipe, élaborées en partenariat avec Zalman, une référence dans le milieu du refroidissement.

Nouvelle technologie Silent Pipe, toujours en partenariat avec Zalman

Testés par nos soins, ces systèmes nous ont souvent convaincus puisqu'ils étaient bien souvent efficaces, et bien finis.

Aujourd'hui, le constructeur inaugure avec cette GeForce 9600GT sa technologie Multicore Cell, qui, outre la dénomination marketing, utilise des noeuds de cuivre au sein de son bloc de dissipation afin d'améliorer la répartition de la chaleur au sein de celui-ci, de 76% selon le constructeur, rien que cela...

Ainsi, on dispose d'un bloc de dissipation principal au niveau du GPU, qui en plus de sa base en cuivre, dispose de deux noeuds, le tout relié par deux caloducs.

9600GT Fanless Gigabyte 9600GT Fanless Gigabyte 9600GT Fanless Gigabyte

Ces derniers permettent aussi la transmission de la chaleur à un second bloc à ailettes qui exploite la convection naturelle afin d'expulser la chaleur hors de la machine.

Un système avec plein de « cores » pour faire hype, mais toujours compatible SLi

Le tout occupera deux slots, mais est pensé pour ne pas empêcher le fonctionnement en SLi, le connecteur prévu à cet effet est d'ailleurs disponible sur la carte.

9600GT Fanless Gigabyte 9600GT Fanless Gigabyte

La mémoire, elle, ne sera pas dissipée comme cela avait pu être le cas avec d'autres solutions Silent Pipe, on devrait donc avoir un overclocking limité de ces modules Samsung de XX ns.

9600GT Fanless GigabyteCôté fréquences, d'ailleurs, la carte fait aussi partie de la gamme Turbo Force. Elle est donc overclockée, et à droit à un GPU à 720 MHz, des unités de traitement à 1800 MHz et 512 Mo de GDDR-3 à 1000 MHz, contre 650 / 1625 / 900 MHz pour un modèle de référence.

Passive mais overclockée, et compatible avec le logiciel Gamer Hud

9600GT Gigabyte Fanless De plus, elle est compatible, comme toutes les nouvelles cartes de la marque, avec le logiciel Gamer Hud.

Celui-ci permet d'overclocker les trois fréquences de la carte, de surveiller la température du GPU, mais aussi d'activer un mode 2D spécifique qui optimise l'utilisation de l'étage d'alimentation de la carte afin d'effectuer quelques économies d'énergie.

Nous reviendrons plus en détail sur ces fonctions un peu plus tard.

Le bundle de la carte est relativement simple, puisqu'il est composé d'un manuel accompagné d'une notice multilingue, du CD de pilotes et d'applications, de deux adaptateurs DVI / VGA, d'un connecteur d'alimentation permettant d'utiliser deux prises molex et d'un module de sorties vidéo offrant une connectique YUV et S-Vidéo.

On retrouve la finition de Gigabyte... mais aussi le bundle, bon, mais incomplet

9600GT Fanless Gigabyte 9600GT Fanless Gigabyte

Bien entendu, la carte offre, outre ces sorties, de deux ports DVI dual link avec support de l'HDCP, permettant de lire des vidéos HD, même sur des écrans de 30 pouces en 2560x1600.

L'HDMI, par contre, n'est pas de la partie par défaut, puisqu'aucun adaptateur ou câble prévu à cet effet n'est fourni avec la carte. On pourra néanmoins en acheter séparément et il faudra, pour bénéficier du son, utiliser le connecteur d'entrée S/PDIF prévu à cet effet, et le relier à la sortie de la carte mère.

Comme toutes les cartes du constructeur, elle bénéficie d'une garantie de 3 ans. Elle est actuellement disponible en France, pour un tarif de 140 € TTC, contre 110 / 120 € TTC environ pour une carte de référence.

Protocole de test

Pour notre test du jour, nous avons repris notre bonne vieille machine de test. Elle se compose d'une carte mère X38-DS4 signée Gigabyte, qui dispose de deux ports PCIe 16x à la norme 2.0 qui est utilisée par la GeForce 9600GT.

Elle est accompagnée d'un processeur Core 2 Quad Q6600 de chez Intel, cadencé à 3 GHz grâce à un FSB de 333 MHz, ainsi que de 2 Go de DDR-2 @ 889 MHz de chez Crucial.

NSK4400 X38 DS4 Gigabyte Crucial DDR-2 Core 2

Le tout est monté dans un boîtier Antec NSK 4480 dans lequel nous avons installé une alimentation modulaire ST-85F de Silverstone. Le système est un Windows Vista 32 bits, mis à jour avec le SP1 récemment publié.

Les tests de température sont effectués boîtier fermé, avec le ventilateur de 120 mm arrière à sa vitesse minimale. Riva Tuner est utilisé pour effectuer le relevé, et GPU Caps Viewer nous sert à mettre à mal notre GPU de manière continue. La température de la pièce était de 24°C.

La carte sera opposée à une Geforce 9600GT de référence, sans marque particulière, utilisée à ses fréquences d'origine. Les scores d'une 8800GT et une Radeon HD 3870 ont aussi été indiqués, pour référence. Le tout était géré par les pilotes Forceware 175.16 du côté de chez NVIDIA et les Catalyst 8.4 du côté de chez AMD.

Le relevé de consommation s'effectue à la prise, et représente donc la puissance demandée par l'ensemble de la machine, élevée du rendement de l'alimentation.

Pour nos benchs, nous avons utilisé les jeux et logiciels suivants :
  • 3DMark Vantage
  • F.E.A.R. v. 1.08
  • Company of Heroes v. 2.101

L'épreuve du feu

Mais assez parlé, passons maintenant à nos essais avec 3DMark Vantage utilisé dans son mode " Performance ", puis à F.E.A.R. et Company of Heroes en mode DirectX 9.0c et 10 :

9600GT Gigabyte Fanless 9600GT Gigabyte Fanless
9600GT de réference / Modèle Gigabyte




 
Comme on peut le voir, notre carte du jour se rapproche nettement de la GeForce 8800GT. Néanmoins, dans les cas les plus faibles, elle se fera doubler par la Radeon HD 3870 de référence, qui est actuellement affichée aux alentours de 120/130 €.

Une température au repos plus faible que le modèle ventilé... mais bien plus élevée en charge

Côté température, au repos notre carte atteint les 44°C, contre 48°C pour un modèle de référence. Une différence  positive qui est tout à l'honneur du système de Gigabyte. En charge, par contre, la différence est déjà plus importante puisque notre GPU grimpe assez vite à 70°C, pour finir sa course à 89°C, contre 53°C pour une carte utilisant un ventirad standard.

Une différence importante, mais pas dramatique pour le fonctionnement de la carte, qui est, pour rappel, overclockée d'usine et totalement silencieuse. De plus, lors d'une utilisation « normale » de la carte, pendant plusieurs heures de jeux, nous sommes quasiment restés constamment sous la barre des 80°C puisque le GPU n'est pas constamment sollicité à 100%.

Bien que passive, il reste de la marge d'overclocking. Merci Gamer Hud ?

Côté overclocking, même si une telle carte n'est pas prévue pour un tel usage, nous avons pu atteindre 800 MHz pour le GPU, 2000 MHz pour les unités de shaders, et 1100 MHz pour la mémoire, de quoi faire grimper le score GPU de 3DMark Vantage d'un peu plus de 11% à 4044 points.

Gamer Hud GigabyteFinnissons par un petit mot sur le logiciel Gamer Hud de Gigabyte, qui est compatible avec cette carte graphique. Pour rappel, ce dernier permet de surveiller la température de la carte, mais aussi de jouer sur la gestion de la tension délivrée par l'étage d'alimentation, ainsi que sur les fréquences, que ce soit pour revoir la consommation à la baisse ou pour effectuer un overclocking efficace.

9600GT Gigabyte FanlessUn mode automatique est aussi présent afin de laisser la carte gérer au mieux ces valeurs et ainsi optimiser la consommation, et donc la chaleur dégagée, un élément important pour une carte passive.  Dans les faits, avec cette carte, nous n'avons pas trouvé de mode très efficace, nous vous conseillons donc plus de n'utiliser ce logiciel que pour l'overclocking ou pour sous-volter la carte.

Un carte qui ne sera pas plus économe, Turbo Force oblige

De plus, les fréquences sont gérées par défaut directement par le BIOS, puisqu'au repos nous avons pu constater que le GPU passait à 486 MHz, et la mémoire à 756 MHz, certainement afin de réduire la température dans ce mode.

Ainsi avec notre carte la machine consommait entre 171 et 266 watts, contre 165 et 248 watts pour un modèle de référence.

Conclusion

Au final, cette carte de Gigabyte nous a convaincus, comme ce fut déjà le cas avec les précédents systèmes Silent Pipe.

9600GT Fanless GigabyteEn effet, les dissipateurs élaborés avec Zalman montrent leur efficacité, et même si l'on peut trouver la température GPU un peu élevée en charge, après plusieurs heures de fonctionnement à 100 %, on ne pourra qu'apprécier le silence de ce modèle.

Le système Silent Pipe de Zalman toujours très efficace

De plus, il ne faut pas oublier que la carte est overclockée, ce qui n'est pas sans effet sur les performances, et sera compatible SLi, même si pour une telle utilisation, on ne peut que recommander un boîtier très bien aéré, et plus spacieux que notre NSK4480 de test.

9600GT Fanless GigabyteLa présence du logiciel Gamer Hud et la gestion automatique des fréquences sont aussi des plus pour Gigabyte qui continue à jouer la carte de la consommation mesurée, afin de séduire les utilisateurs soucieux de leur facture EDF ou de l'environnement tout en gardant les amateurs d'overclocking dans sa cible.

Une carte presque parfaite, dont le bundle est le point faible. Dommage.

Ainsi, à 140 € environ contre un peu plus de 110 € pour un modèle de référence, cette carte overclockée et passive de Gigabyte sera un très bon choix.

Espérons juste que le constructeur se décide un jour à rendre ses bundles un peu plus attractifs, et par exemple inclure une prise HDMI qui aurait été de bon aloi.

award
Gigabyte GV-NX96T512HP Passive
0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.