Exynos 5 Dual : toutes les caractéristiques du SoC de Samsung, avec USB 3.0

Ivy Bridge Killer ? Non, ça c'est la blague du vendredi ;) 63
Damien Labourot

Samsung vient de publier les caractéristiques techniques de l'Exynos 5 Dual, son SoC de nouvelle génération qui embarque un processeur double coeur Cortex-A15 ainsi qu'un GPU Mali T604. Outre ses performances qui vont faire un bon en avant de manière notable, c'est aussi du côté des entrées / sorties qu'il y va y avoir du neuf. En effet, la nouvelle puce du géant des semi-conducteurs apporte la gestion de l'USB 3.0.

Après l'Exynos 4 Quad que l'on retrouve au sein du Galaxy SIII, Samsung ajoute donc l'Exynos 5 Dual. Notez que celui-ci avait été annoncé en fin d'année dernière, sous le nom d'Exynos 5250 et il est toujours prévu pour cette seconde moitié de cette année. Si pour le moment, le constructeur n'indique pas de disponibilité au sein d'un smartphone ou d'une tablette, il pourrait très bien prendre place au sein du remplaçant du Galaxy Note, ce que nous pourrons vérifier dès la fin du mois.

Exynos 5 Dual Diagramme

Performances CPU et bande passante mémoire doublées, 5x pour le GPU

Il s'agit d'un modèle embarquant deux coeurs cadencés jusqu'à 1,7 GHz et Samsung n'hésite pas à indiquer que la partie CPU est deux fois plus performantes que les Exynos 4, ce qui méritera d'être vérifié tout de même. La montée en fréquence est quant à elle possible, à enveloppe thermique constante, grâce à l'usage d'un procédé de fabrication 32 nm HKMG (High-K Metal Gate) alors que la précédente génération  en double coeur (Exynos 4210) exploitait du simple 45 nanomètres.

Côté GPU, nous avons affaire à la première génération de Mali 600 d'ARM avec le Mali-T604, qui est annoncé comme cinq fois plus performant que son prédécesseur. Reste à savoir ce que cela donne en pratique et ce que cela donnera face aux Adreno 320 des Snapdragon S4 Pro de Qualcomm.

De plus, Samsung indique que son contrôleur graphique supporte des définitions allant jusqu'au WQXGA (2560 x 1600 pixels) sur une profondeur de 12 bits et qu'un port eDP (embedded DisplayPort) est de la partie. Il sera complété par le support de l'HDMI 1.4. Sachez que la stéréoscopie est aussi de la partie tout comme les standards tels que l'OpenCL 1.1, OpenGL ES 3.0 et DirectX 11.

En outre, cet Exynos 5 Dual profite d'un contrôleur mémoire LPDDR3 @ 800 MHz à deux canaux dont la bande passante est au total de 12,8 Go/s, ce qui est le double par rapport à l'architecture précédente de Samsung et donc le CPU et le GPU pourront profiter. On notera que Samsung ajoute un encodeur / décodeur matériel au sein de sa puce pour prendre en charge le  codec VP8 jusqu'en Full HD 1080p @ 60 FPS que Google pousse pour ses vidéos WebM afin de remplacer le H.264 de la MPEG-LA.

L'USB 3.0 et le S-ATA 6 Gbps gérés nativement

Outre ses performances brutes, comme nous vous le disions, c'est aussi l'intégration de fonctionnalités annexes qui risquent de susciter l'intérêt des fabricants de smartphones. En effet, cet Exynos 5 Dual intègre des contrôleurs d'entrées et sorties qui sont plus rapides comme le S-ATA 6 Gbps, mais surtout l'USB 3.0 (dans les deux sens) et ses 5 Gbps... ce qui voudra dire qu'on ne se devrait plus se traîner dès lors que l'on veut réaliser un transfert ou une synchronisation avec son PC.

Reste maintenant à savoir quand pourrons-nous profiter de ce SoC au sein d'un smartphone ou pourquoi pas d'une tablette. On se rappelle que Samsung avait officialisé son Exynos 4 Quad quelques jours avant la sortie de son Galaxy SIII. Reste à voir s'il va en être de même avec cet Exynos 5 Dual... ou pas. Dans tous les cas, il est intéressant de voir que depuis quelques mois cela bouge beaucoup du côté des fabricants de SoC sur base ARM, concurrence oblige.