Lecteurs de CD et DVD : Bruxelles soupçonne une entente illégale

 

Dans un communiqué publié aujourd’hui, la Commission européenne a annoncé qu’elle venait d’informer treize fournisseurs de lecteurs de disques optiques de l’Espace économique européen (Union européenne + Islande, Liechtenstein et Norvège) de ses suspicions. En effet, d’après Bruxelles, ces derniers « pourraient avoir enfreint les règles de l'UE en matière d'ententes en participant à une entente au niveau mondial ».

 

Plus précisément, la Commission estime que ces entreprises « se sont livrées à une manipulation des procédures d’appels d’offres pendant au moins cinq ans ». Ces pratiques coordonnées concerneraient notamment des lecteurs utilisés dans des ordinateurs personnels (de bureau et portables). In fine, Bruxelles craint que ces ententes aient lésé certains clients, et ce en violation de la législation européenne.

 

Aucun nom n’a été divulgué, étant donné que l’enquête est en cours. Cette annonce constitue simplement une étape formelle, précédant une éventuelle décision de la Commission au cas où l’infraction serait avérée. Si tel était le cas, Bruxelles précise qu’elle pourrait infliger « une amende pouvant atteindre jusqu'à 10 % du chiffre d’affaires annuel mondial des entreprises concernées ». 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !