CERN : entre boson de Higgs et Comic Sans MS

Pour expliquer ce qu’est le boson de Higgs, il faut se pencher sur la physique. Au siècle dernier, les physiciens sont parvenus à assembler les particules de matière et de forces au sein d’un modèle unifié baptisé modèle standard de la physique. Cette théorie stipulait cependant que la masse de certaines particules soit nulle. Dans la pratique, ce n’est pas le cas. Restait alors deux solutions : casser la théorie unifiée ou repenser la manière dont la masse était considérée.

 

En 1964, quatre sources indépendantes proposent une explication : Gerald Guralnik, C.R. Hagen et Tom Kibble, Robert Brout et François Englert, et Peter Higgs. Selon leurs théories très proches, un autre boson existe dans l’univers. Il permet de donner une masse aux autres bosons impliqués dans l’interaction faible, responsable de désintégration radioactive des particules et donc de la fusion nucléaire. Les autres bosons auraient, selon la théorie, un degré d’affinité avec le boson de Higgs, aussi appelé scalaire : ils n’ont pas de masse en eux-mêmes, mais les bosons de Higgs s’y « collent », leur en donnant finalement une.

 

La découverte annoncée ce matin par le CERN est historique. Un nouveau boson a été trouvé, et ses caractéristiques correspondent à celles attendues par Higgs. Le degré de certitude est de 99,9999 %, ce qui peut paraître extraordinaire, mais n’est en fait pas assez pour le CERN. D’autres expériences seront donc menées afin d’augmenter le niveau de précision.

 

cern boson higgs 

 

Et la présentation des résultats a avidement marqué les esprits, notamment parce que Peter Higgs était dans la salle pour voir une quasi-confirmation de sa théorie datant de bientôt 50 ans. Mais pas seulement : l’intégration des textes était rédigée en… Comic Sans MS.

 

Globalement, la présentation rappelle un peu trop le web des années 90 avec des structures aléatoires de blobs colorés aux contrastes improbables. Comme quoi, on peut passer maître dans l’art de faire s’entrechoquer des particules et ne pas suivre les tendances dans l’art délicat des diaporamas. Notez cependant qu'il ne s'agissait qu'une présentation sur les deux : l'autre était nettement plus sobre.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !