Les députés impliqués dans le numérique : qui est in, qui est out

Résultats du second tour des élections législatives 37
Marc Rees
Comme pour le premier tour, PC INpact vous propose un bilan électoral des députés qui ont œuvré de près ou de loin sur le numérique. Certains personnages conservent leur siège. Mais il faudra s'habituer à de nombreuses absences, et pas des moindres, dans ce hémicycle où le PS remporte la majorité absolue.

Nous n’évoquerons pas le cas de Martine Billard, qui n’a pas franchi le cap du 1er tour. La députée Front de Gauche, victime d’un redécoupage électoral dans sa circonscription, ne pourra donc plus faire entendre son analyse dans l’hémicycle, lorsque le gouvernement proposera son (éventuelle) réforme d’Hadopi. Autre député resté au stade du premier tour, Christian Vanneste (ex UMP), lequel fut le rapporteur de la loi DADVSI, mais non d’Hadopi contre laquelle il s'était finalement opposé. Au revoir Muriel Marland-Militello, députée de l'ancienne 2e circonscription de Nice, qui ne s’est pas représentée. Heureusement, il lui restera son blog pour défendre encore et toujours l’Internet civilisé, ce grand espace démocratique où elle peut toujours faire entendre sa jolie voix.


Il faudra s’habituer aussi à l’absence de Jean-Pierre Brard (FDG). Dans la 7e circonscription de la Seine-Saint-Denis, le député s’est désisté au profit du socialiste Razzy Hammadi, seul candidat pour le 2nd tour qui avait déjà 4 points d’avance sur lui, lors du premier tour.

Le socialiste Christian Paul (PS) a obtenu 65,55% des voix dans la Nièvre. Dans la 7e circonscription de Paris, Patrick Bloche (PS) obtient 67,6% des suffrages exprimés. L’ex-députée PS Aurélie Filippetti, aujourd’hui ministre de la Culture, l’emporte dans sa circonscription avec plus de 59% des suffrages exprimés. Elle va évidemment laisser ce poste à sa suppléante pour se consacrer à son poste ministériel et au très prochain préparatif de l’Acte II de l’exception culturelle (Hadopi 3, fiscalité, copie privée, etc.).

« #Circo7402 ‪#Legislatives2012 ... élu avec 56,50% et 26 360 voix ... le compte @DeputeTardy reste actif ». Le député Lionel Tardy reste sur le champ de bataille parlementaire où il rempile pour 5 années de non-godillotisme.

Lionel TardyAurelie Filippetti PS Pascal Rogard Toubon FFT

Nicolas Dupont Aignan est lui aussi réélu. Tout comme les deux coauteures du rapport sur la neutralité du net : Laure de la Raudière (UMP) obtient 52,58 % des voix dans sa circonscription d’Eure-et-Loir ; Corinne Erhel (PS) dans la 5e circonscription des Cotes d’Armor, sous un tsunami électoral (63,97%).

laure de la raudière

Dans le Lot-et-Garonne, Jean Dionis du Séjour, député du nouveau centre, était en ballotage favorable pour le second tour. Le père de la Loi sur la Confiance dans l’Economie Numérique (LCEN) devra cependant laisser sa place à Lucette Lousteau (PS) qui l’emporte avec 52,02% des voix. Le député UMP Patrice Martin Lalande reste lui député dans sa circonscription du Loir-et-Cher.

Pascal Nègre Frédéric Lefebvrenadine morano twitter

Bye-bye Nadine Morano ! Celle qui critiquait encore vertement l'anonymat sur Twitter a été délogée de la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle par le PS Dominique Potier (55,67%). Bye bye également Frédéric Lefebvre qui n’a su s’imposer dans la toute neuve circonscription du Canada et des États-Unis. Lefebvre perd là un canal pour prêter l’oreille aux studios US.

Franck Riester rapporteur loi Création et Internetriester

Le Club Parlementaire Audiovisuel Médias, où il avait un rôle moteur, pourra toujours compter sur celui de Franck Riester. Le député maire de Coulommiers, à la tête d'une concession Peugeot à Coulommiers, et accessoirement rapporteur des lois Hadopi 1 et 2, est largement réélu dans sa circonscription avec 55,98% des voix.

Benjamin lancar

Dans la 5e circonscription parisienne, Benjamin Lancar tentait pour la première fois sa chance pour la députation. Le secrétaire national de l'UMP à la Nouvelle économie qui s’enorgueillissait d’avoir sorti Martine Billard au premier tour, s’est cependait fait lui-même sortir par sa concurrente socialiste. Et pas qu'un peu puisque celle-ci remporte avec 70,1% des voix.