Free annonce avoir fibré la quasi-totalité de Paris horizontalement

Faudra penser à monter maintenant 60
Par
le mercredi 13 juin 2012 à 09:50
Nil Sanyas
Lors de leur rencontre avec sa communauté, où divers sujets ont été abordés (Free Mobile, les Freebox, les boutiques…), les dirigeants de Free ont aussi discuté de la fibre optique comme le rapportent nos confrères Univers Freebox et C-Alice. La quasi-totalité de la capitale française serait ainsi couverte par Free. Cette couverture n’est cependant qu’horizontale.

Free fibre optique 100Mbps

À quelques milliers de lignes près

« Il ne reste plus que quelques dizaines de milliers de lignes à faire » a tenu à préciser Maxime Lombardini, le directeur général d’Iliad. Il faut désormais remonter verticalement vers chaque foyer afin de raccorder l’intégralité des habitants de la ville. Une dernière étape loin d’être réalisée, ceci pour deux raisons.

Tout d’abord, cela nécessite un minimum de travaux sur chaque immeuble, et donc du temps et de l’argent, et un passage par la case des AG des copropriétaires, si ce n'est pas déjà fait. Enfin, et c’est le principal problème de tous les FAI, un grand nombre d’abonnés hésite encore à changer leur forfait ADSL (plutôt performant) pour passer au FTTH. Dans les grandes villes, le taux de conversion parmi les foyers fibrés oscillent entre 10 et 15 %. A contrario, en campagne, où l’ADSL est peu performante, le taux d’abonnement vers la fibre atteint parfois les 80 %.

Se concentrer sur les zones fibrées horizontalement désormais

Face à cette situation, Free n’a pas caché en avril dernier qu’il ne cherchait plus à raccorder de nouveaux immeubles et qu’il préférait se concentrer sur les logements déjà fibrés horizontalement. « Nous pensons qu'il est plus important de transformer les logements éligibles en logements raccordés plutôt que de chercher à signer le plus d'immeubles possible » expliquait Maxime Lombardini. « Vu le taux de transformation encore trop faible, on se focalise d'abord sur les immeubles signés avant de chercher à en couvrir d'autres. »

Free n’est pas seul à Paris

Si Free a fibré horizontalement Paris entre 90 et 100 %, d’autres opérateurs sont déjà depuis un certain temps en pointe sur la capitale. Numericable, qui ne propose certes pas du FTTH, avait ainsi raccordé à son réseau très haut débit à 100 Mbps 1 million de foyers dès fin 2010. Aujourd’hui, la quasi-totalité de la ville et même des villes environnantes sont fibrées par le câblo-opérateur.

Fibre très haut debit Paris
Couverture très haut débit de Numericable

Outre Free et Numericable, l’opérateur historique Orange est lui aussi très présent à Paris et quelques villes proches de la capitale. 100 % de la ville n’est pas couverte, mais au regard de la carte officielle fournie par Orange, ce n’est qu’une question de temps.

Fibre très haut debit Paris
Couverture FTTH d'Orange

FTTH : il n’y a pas que Paris

Si Paris est logiquement bien armée en fibre optique du fait de son réseau d’égouts très performant, d’autres grandes villes commencent aussi à être bien couvertes par les grands FAI français. Marseille, Toulouse, Lyon, Montpellier, Nice, Grenoble, Metz, Lille, Orléans, Nantes, Rennes, Poitiers, Bordeaux et Strasbourg comptent parfois plusieurs FAI différents.

Toutes ces villes ne sont cependant pas logées à la même enseigne et seuls certains quartiers voire quelques rues sont concernés dans certaines villes. D’autres ne sont fibrées qu’horizontalement et doivent donc encore être raccordées jusqu’aux foyers. Une situation qui explique le succès de Numericable, l’opérateur le plus actif (et de loin) en matière de recrutement d’abonnés très haut débit.