Webspam : Google s'attaque encore à la suroptimisation du référencement

Alors que tous les yeux sont tournés vers Google Drive, le géant de la recherche en ligne a annoncé mardi qu’il comptait s’attaquer aux webmasters s’attachant plus à optimiser leurs sites pour les moteurs de recherche (SEO) que de réaliser un bon site et un bon contenu. Ces « black hat webspam » comme les nomme Google, spécialistes des techniques de référencement réprouvées par le moteur de recherche, devraient ainsi voir leurs sites web déclassés dans les jours et semaines à venir. Ce qui n’est pas une première.

Infographie SEO Black Hat
Infographie créée par Outrider.

Il n'y a pas que Panda

Après avoir créé l’an dernier quelques polémiques avec son fameux algorithme Panda, aux conséquences non négligeables pour certains sites, Google continue donc de s’attaquer aux sites qu’il estime suroptimisés. Néfastes pour les utilisateurs de son moteur de recherche, ces sites risquent de subir une énième chute de visibilité à en croire Google.

« Le changement va réduire le classement pour les sites que nous estimons violer les directives de qualités existantes de Google » résume Matt Cutts sur le blog officiel de Google. « Nous avons toujours attaqué le webspam dans nos classements, et cet algorithme constitue un autre progrès de nos efforts visant à réduire le webspam et promouvoir le contenu de haute qualité. »

Matt Cutts, employé chez Google depuis 12 ans et spécialiste du webspam, conseille aux webmasters de créer des sites de haute qualité dans le but d’offrir une « bonne expérience utilisateur », et de recruter des spécialistes de l’optimisation au chapeau blanc (white hat), « au lieu d’user de tactiques de webspam agressives ».

Un impact moins important que Panda

Google précise que le changement d’algorithme sera mis en place en même temps dans toutes les versions du moteur de recherche, que ce soit Google.com, Google.fr, etc. Il ne faut cependant pas s’attendre à un énorme bouleversement. La société US remarque en effet que ces changements auront un impact sur environ 3 % des réponses en Anglais, Allemand, Chinois et Arabes, contre 12 % pour Panda. Certains langages seront cependant plus touchés que d’autres. Google cite en exemple sa version polonaise, dont 5 % des réponses seront impactées, du fait d’un webspam plus important.

Vidéo publiée le 16 avril dernier, sans rapport avec le nouvel algorithme, mais sur le webspam.

Une arme anti communiqués de presse optimisés ?

Pour le site français Webrankinfo, spécialisé dans l’optimisation du référencement, ce nouveau « filtre » vise en particulier l’échange de liens entre sites dans le but d’améliorer leur référencement, « tout particulièrement les sites de communiqués de presse » (explication). Webrankinfo rappelle d’ailleurs que Google a mis à jour Panda (3.5), ce qui n’a pas été sans conséquence là encore.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !