Apple : deux brevets révèlent de nouveaux connecteurs

Plus petits, moins fragiles 99
Vincent Hermann
Apple utilise le même connecteur depuis de nombreuses années pour alimenter et transférer des données sur les iPod, iPhone et iPad. Ce connecteur, même s’il n’est pas standard (Micro USB) offre un avantage important aujourd’hui : il a permis le développement de tout un écosystème d’appareils, notamment des docks pour la diffusion de la musique. Pourtant, Apple prépare la relève en coulisses.

apple dock connector

Le site Patently Apple a examiné deux brevets qui ont été accordés à Apple hier par le bureau américain (PTO, Patent and Trademark Office). La firme travaille clairement à la construction d’un connecteur de taille réduite pour suivre l’évolution logique de la miniaturisation.

Réduire la taille d’un connecteur de données offre plusieurs avantages pour un appareil mobile. Le principal est que cela libère de la place au sein de l’appareil. En effet, la taille suppose une baie de réception de même volume, et la profondeur du connecteur implique une perte de volume pour d’autres composants. Les appareils proposés, à l’instar de l’iPad Nano, sont de plus en plus concentrés. Un gain de place pourrait ainsi être utilisé pour ajouter des composants, aider la dissipation thermique ou faire grandir la batterie.

apple brevets connecteurapple brevets connecteurapple brevets connecteur

Le premier brevet se concentre d’ailleurs sur la profondeur du connecteur. Apple propose ainsi des connecteurs en pointe qui offrent plusieurs avantages. Tout d’abord, cela permet de garder une bonne surface de contact. Ensuite, les pointes n’ont pas besoin d’être grandes. Enfin, elles forment un schéma d’insertion qui évite les éventuels dégâts lors du branchement. Les pointes viennent se ficher dans des espaces réservés et qui empêchent que l’on se trompe de sens. Un type de système comparable à l’encoche qu’on trouve sur les barrettes de mémoire vive.

apple brevets connecteurapple brevets connecteurapple brevets connecteur 

Le second brevet est intéressant car il indique qu’Apple compte mieux protéger également le flux de données. L’objectif est d’améliorer la fiabilité des transmissions. Cela passerait notamment par un renfort du blindage électromagnétique, un type de défense que l’on trouve notamment sur certains types de câbles réseaux. Le brevet parle également d’un connecteur qui deviendrait plus résistant aux débris et particules dans l’air. On trouve en outre la mention d’un dos renforcé pour la prise mâle pour éviter un branchement trop violent.

On remarque à la lecture des brevets que chacun propose une série d’idées. Toutes sont orientées vers la réduction de la taille, un branchement simplifié et la protection des données. Mais un autre constat s’impose : les descriptifs sont très généraux. Apple ne parle précisément d’aucun de ses produits, ce qui laisse à penser que ces pistes pourraient être exploitées d’autres manières.

En outre, un changement de connecteur aura de lourdes conséquences sur les entreprises tierces. Si Apple remplace la prise traditionnelle sur le prochain iPhone par exemple, tous les équipements existants deviendront incompatibles. On peut imaginer que des adaptateurs sortiront, mais tous les docks ne pourront pas forcément les accepter.