Les Apple Stores sont les boutiques les plus lucratives des États-Unis

Hors restaurants 17
Nil Sanyas
L’institut Asymco a eu la bonne idée de mettre en relief une étude réalisée l’an passé par Retailers.com sur les performances financières des boutiques physiques aux États-Unis. Des spécialistes comme Apple ou GameStop aux généralistes comme Best Buy et Costco, 160 chaînes ont été analysées (hors restaurants), pour obtenir au final un top 20. Et non seulement les Apple Stores dominent largement les débats sur le critère du chiffre d’affaires par pied carré (9,29 cm carrés), mais leur croissance est aussi la plus forte du top 20.

Apple Store resultats financiers
Notez qu’Asymco a réalisé une petite erreur, la moyenne d’Apple est ici de 5626 $, et non plus de 6000 $ comme indiqué ci-dessus.

Apple, et les autres

Comme le montre le graphique ci-dessus, l’écart entre Apple et les autres boutiques du top 20 est particulièrement important, d’autant plus que la moyenne de ce top est de 787 $ par pied carré, soit 7 fois moins qu’Apple. Asymco précise qu’une moyenne de 300 $ par pied carré est déjà un très bon résultat

Rajoutons que la croissance annuelle pas pied carré de la Pomme est là encore la plus forte du top 20, avec une progression de 49,1 %, loin devant Lululemon Athletica (+24,2 %), Limited Brands (+13,3 %), Tiffany & Co (+10,6 %) et Polo Ralph Lauren (+9,4 %).

Apple Store resultats financiers

Une croissance phénoménale

Au final, avec seulement 327 magasins comptabilisés au milieu de l'année dernière, Apple a généré 14,1 milliards de dollars de chiffre d’affaires, soit une croissance de 70,5 %. Ce chiffre d’affaires est évidemment bien inférieur aux géants Costco (81,352 Mds), Walgreens (70,809 Mds), CVS Caremark (58,236 Mds), Sam’s Club (51,236 Mds) et Best Buy (47,925 Mds), mais ces derniers comptent pour la plupart plusieurs milliers de magasins, et ont une superficie et une diversité de produits incomparables.

La croissance de la Pomme surpasse cependant toutes les autres chaînes présentes aux USA, et ceci d’une façon assez large là encore. Hormis Lulumemon Athletica et Ralph Lauren, toutes les autres chaînes affichent une croissance inférieure à 20 %.

Quid des APR ?

Dédiés aux Mac et aux iPod, les Apple Stores ont depuis accueilli les iPhone et les iPad, ce qui explique la forte progression des boutiques de la Pomme et leurs performances supérieures à la concurrence. On comprend dès lors mieux pourquoi la société américaine avantage ses Apple Stores, ceci au dépend de ses partenaires en France. Ces dernières, les APR français, délaissés par Apple, connaissent des soucis financiers importants, au point de pousser eBizcuss (ICLG), le premier APR en France, à porter plainte contre Apple et lui réclamer 100 millions de dommages-intérêts…

Plus de 50 millions de $ par Apple Store

Dans une étude publiée en février dernier, Asymco notait que 322 millions de visiteurs s’étaient rendus dans des Apple Stores (+29 %), soit environ 1 million de visiteurs par boutique en moyenne. Financièrement, cela représente près de 50 millions de $ de chiffre d’affaires par boutique et 16,4 milliards de dollars toutes boutiques confondues. Le chiffre d’affaires par employé est d’environ 473 000 $, et le bénéfice de 120 000 $. Enfin, les revenus par pied carré sont montés à 6500 $...