Neil Young souhaite développer un format musical de très haute qualité

A quand la sortie de l’iYoung ? 139
Très critique à l’égard de la qualité auditive du format mp3, l’artiste canadien Neil Young progresse dans son projet de développer une alternative de meilleure qualité. Rolling Stones nous révèle en effet que le rockeur a déposé en juin 2011 plusieurs noms de marques, qui ont été publiées le 24 mars dernier. Young entendrait ainsi proposer un format de très haute qualité, proche de celui des enregistrements studios, et destiné aussi bien à une utilisation numérique que matérielle.

Neil Young 
Crédits: "Neil Young in concert in Oslo, Norway in 2009" par Connormah, licence CC 1.0

Comme l’évoque Rolling Stones, Neil Young a déposé le 6 juin dernier six noms de marques auprès du Bureau américain des brevets et des marques déposées : Ivanhoe, 21st Century Record Player, Earth Storage, Storage Shed, Thanks for Listening et SQS (Studio Quality Sound). L’artiste canadien a également détaillé les services que ces marques pourraient proposer : des « enregistrements audio et vidéos », de la « musique haute résolution téléchargeable sur Internet », des « disques haute résolution », le tout destiné à des performances musicales. Après la publication officielle qui a eu lieu le 24 mars 2012, il lui faut toutefois attendre 30 jours avant que sa demande soit totalement approuvée, dans l’hypothèse où il y a aurait des contestations.

Familier des critiques à l’égard du format mp3, Neil Young avait encore souligné il y a peu que la compression des fichiers audio conduisait à ce que « le mp3 ne présente que 5 % des données de l'enregistrement original ». Déplorant par ailleurs que les gens soient forcés de « choisir entre qualité et commodité », en particulier sur les plateformes de téléchargement comme iTunes ou Amazon, tout laisse à penser que le projet de Young souhaite se rapprocher au maximum de la qualité originale d’enregistrement.

Alors que la publication des mémoires de l’artiste canadien se prépare, son éditeur Penguin a en effet publié un communiqué dans lequel est indiqué que Neil Young est activement impliqué dans « le développement de Pono, un nouveau système audio révolutionnaire présentant la plus haute résolution numérique possible, la qualité de son studio que les artistes et producteurs entendent sur les enregistrements originaux ». Le rockeur souhaiterait ainsi permettre à chacun de « profiter d'une expérience musicale pratique et d’une qualité sonore jamais égalée ».

Rien ne précise toutefois de quelle manière l’artiste canadien entend mettre son projet en application sur le plan technique. Des formats sans perte existent déjà - comme le FLAC - mais demeurent relativement lourds. Le Pono devrait vraisemblablement connaître des limites similaires. Cela n’a toutefois pas empêché certains sites de proposer de la musique de qualité supérieure, à l’image de Qobuz. Rien ne dit non plus si Neil Young se lance dans cette aventure à des fins pécuniaires.