Roaming mobile en Europe : vers de fortes baisses de prix d'ici 2014

On avance petit à petit 22
Nil Sanyas
À l’instar de la France, les tarifs d’itinérance (roaming) continuent de fondre au soleil au sein des pays de l’Union Européenne. Un nouvel agenda vient ainsi d’être annoncé suite à un accord préliminaire signé entre le Parlement européen, le Conseil et la Commission. En 2014, appeler ne devrait coûter ainsi plus que 14 centimes la minute, et envoyer un SMS seulement 6 centimes. L'eurodéputée Françoise Castex souhaite pour sa part aller beaucoup plus loin et supprimer les frontières du mobile dès 2016.

Bruxelles, le parlement européen par Tiseb licence

Un agenda pour 2012, 2013 et 2014

L’UE a tout d’abord fixé les nouvelles règles européennes pour le 1er juillet 2012. Il s’agit des tarifs de détail maximum, ils peuvent donc être plus faibles selon les négociations et les marges de votre opérateur mobile :
  • Tarifs de 2012 :
  • 29 cents par minute pour appeler
  • 8 cents par minute pour recevoir un appel
  • 9 cents pour envoyer un SMS
  • 70 cents par Mo
Et voici les tarifs pour le 1er juillet 2013 et 2014 :
  • Tarifs de 2013 :
  • 24 cents par minute pour appeler (-5 cts)
  • 7 cents par minute pour recevoir un appel (-1 ct)
  • 8 cents pour envoyer un SMS (-1 ct)
  • 45 cents par Mo (-25 cts)
  • Tarifs de 2014 :
  • 19 cents par minute pour appeler (-10 cts)
  • 5 cents par minute pour recevoir un appel (-3 cts)
  • 6 cents pour envoyer un SMS (-3 cts)
  • 20 cents par Mo (-50 cts)
La chute des tarifs pour le téléchargement de données via son smartphone ou sa clé 3G/4G est particulièrement importante entre 2012 et 2014.

52 mn d'appel ou 166 SMS pour 10 € en 2014

Ramené à un budget de 10 € (hors TVA) pour chaque « service », cela signifie que nous pourront en 2012 / 2014 :
  • appeler environ 34 mn / 52 mn
  • recevoir un appel pendant 125 mn / 200 mn
  • envoyer 111 SMS / 166 SMS
  • transférer 14 Mo / 50 Mo
Les efforts pour internet sont donc importants sans pour autant être suffisants. Hormis regarder ses courriels (sans trop de pièces jointes) et ses statuts Facebook/G+/Twitter, 50 Mo ne peut permettre une utilisation classique d’Internet. Or pour 10 €, il est pourtant légitime de pouvoir surfer "normalement" via son appareil mobile. D’autant plus quand on sait qu’au 1er juillet 2014, les tarifs de terminaison d’appels, c’est-à-dire ceux entre les opérateurs, ne seront que de 5 centimes par Mo, soit quatre fois moins que les tarifs de détails (maximums) infligés aux abonnés mobiles en Europe.

Un forfait spécial roaming

Notez enfin qu’à partir du 1er juillet 2014, il sera possible d’acheter un forfait « roaming » chez un autre opérateur que le votre, tout en utilisant votre propre numéro. En somme, l’Union Européenne souhaite engager une concurrence entre les opérateurs européens afin de tirer les prix vers le bas.

Le Parlement européen doit encore approuver cet accord en mai, et les États européens en juin prochain.

En terminer avec les « frontières virtuelles » de l’Europe dès 2016

Suite à cette nouvelle, l’eurodéputée Françoise Castex s’est félicitée de cet accord « pour limiter les factures en matière de roaming », mais a néanmoins souhaité en terminer définitivement avec les différences de tarifs en Europe.

« Nous socialistes exigeons la suppression de ces frontières artificielles au sein du marché intérieur. Elle sont contraires à l'esprit même du projet européen et de ses pères fondateurs » a ainsi exprimé la députée de gauche.

Sans pour autant vouloir réduire à néant les frontières mobiles européennes dès aujourd’hui, Françoise Castex souhaite en finir dès 2016. Il n’est cependant pas certain que cette demande de l’eurodéputée soit suivie par ses confrères et consoeurs politiques.