Foxconn : les conditions de travail ne s'améliorent pas

Foxcon s'bouge 229
Par
le mardi 20 mars 2012 à 06:00
Nil Sanyas
Les mois se suivent et se ressemblent pour Foxconn, le plus important sous-traitant informatique au monde avec plus d’un million d’employés, principalement en Chine. Le géant taiwanais vient en effet d’être l’objet de vives critiques de la part de l’association China Labour Bulletin, basée à Hong-Kong. Selon cette association, il n’y a pas eu réellement d’améliorations ces derniers temps, contrairement aux affirmations de la société.

Apple usines Foxconn

Des conditions de travail très mauvaises

Pour China Labour Bulletin, rien n’a changé. Les conditions de travail des ouvriers sont toujours aussi mauvaises, avec notamment des pratiques dangereuses, un management abusif et des horaires discutables. Des critiques de plus après l’épisode New York Times et Apple.

Le mois dernier, Apple s’est fendu d’un communiqué assez rare portant sur ses sous-traitants, et en particulier Foxconn. Ce dernier fabrique en effet l’iPhone et l’iPad, qui représentent aujourd’hui la très grande majorité du chiffre d’affaires de la Pomme.

Une association spécialisée enquête déjà sur Foxconn

Le communiqué nous apprenait ainsi l’intégration récente d’Apple dans la Fair Labor Association, organisation visant à amélioration les conditions de travail des usines dans le monde entier. Or toutes les entreprises membres de cette association doivent s’engager à respecter de nombreuses procédures de contrôle de conditions de travail.

Du fait de son néo-statut de membre de la FLA, Apple a donc commencé le mois dernier à serrer la vis auprès de ses différents sous-traitants, Foxconn en tête. Il faut dire que la Pomme est sous le feu des projecteurs outre-Atlantique après la publication d’un article incendiaire du New York Times en janvier dernier.

Une pétition appelant à un boycott des iPhone a rapidement été lancée suite à cet article. Apple devait donc réagir. Ce dernier a ainsi demandé à la FLA d’examiner diverses usines de Foxconn, ainsi que de Pegatron et Quanta, ses autres principaux partenaires asiatiques.

Tim Cook souhaite redorer le blason d'Apple

« Nous pensons que les travailleurs, où qu’ils soient, ont le droit de bénéficier d’un environnement de travail sûr et équitable » déclarait à l’époque Tim Cook, le PDG d’Apple. « Les inspections actuellement en cours sont sans précédent dans l’industrie électronique, à la fois par leur ampleur et par leur portée, et nous sommes reconnaissants envers la FLA d’accepter d’identifier dans ses rapports les usines, ce qui est inhabituel. »

Les premières conclusions de la FLA seront normalement disponibles sur son site internet ce mois-ci.