Facebook : un bouton pour signaler que tout va bien après une catastrophe

Mais c'est comme pour j'aime : c'est soit je vais bien... soit je vais bien 48
Sébastien Gavois
Il y a quelques jours, Facebook a proposé à ses utilisateurs japonais de participer à une expérimentation relativement intéressante : la mise en place d'une page afin de signaler à ses proches que l'on va bien suite à une « catastrophe ». Cela pourrait donc être mis en place pour des événements climatiques, mais aussi pour des attentats par exemple. En effet, dans ce genre de situations, les réseaux téléphoniques peuvent rapidement arriver à saturation et internet peut être une aide précieuse dans ce genre de situation.

Facebook disaster board message

Le choix du Japon n'est certainement pas anodin puisque le pays est régulièrement touché par des Tsunamis et des tremblements de terre. On se rappelle bien évidemment de Fukishima l'année dernière et de la castastrophe sans précédent qui s'en est suivie.

Le principe de fonctionnement est relativement simple. En effet, vous devez vous connecter au réseau social, rejoindre la page dédiée relative à la catastrophe dont vous avez réchappé puis cliquer sur le bouton Safe. De plus, vous avez également la possibilité d'indiquer que c'est également le cas pour d'autres personnes, ou de laisser des messages.

Notez que le réseau social précise qui vous a marqué comme Safe. En effet, cette indication n'a pas vraiment la même valeur si vous l'apportez vous-même, ou si c'est une autre personne qui le fait. Bien évidemment, vos amis pourront également se rendre sur cette même page afin de la consulter.

Facebook disaster board message Facebook disaster board message

Facebook n'est pas le premier à proposer ce genre de fonctionnalité. En effet, après les événements au pays du soleil levant, Google avait proposé Google Person Finder. Il reste maintenant à voir si un minimum d'interaction sera proposé entre les différents services afin d'éviter de devoir parcourir différents sites pour rechercher des informations sur l'état de santé de ses proches.