Numéricable augmente ses abonnements de 2 euros, quid de la résiliation ?

Avant la hausse de la TVA... 150
Marc Rees
Mise à jour 29 février 2012
Nous avons pu obtenir la capture du mail adressé aux abonnés Numéricable. La faculté de résiliation est bien mentionnée. En petits caractères, il est dit aux abonnés « si ces modifications ne vous convenaient pas, vous disposez d’un délai de 4 mois à compter de l’entrée en vigueur de cette modification pour nous en faire part et résilier votre offre sans droit à dédommagement ».

Il suffira donc d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à l’adresse Numéricable Resiliation TSA 61000 92894 Nanterre Cedex 9 pour être libéré de tout engagement et éviter par la même occasion cette hausse.

Nous attendons toujours des précisions de NC sur les abonnements impactés par cette hausse.

numericable résiliation

Première diffusion 28 février 2012
Numéricable va augmenter ses abonnements de deux euros à compter du 1er avril 2012. Une mauvaise blague ? La hausse nous a été confirmée par la direction de l’opérateur. Pas d’explication officielle, sauf celle donnée dans la mailing adressé aux abonnés : « parce que nous avons à cœur de continuer à vous proposer des chaînes de qualité et une technologie toujours plus innovante, nous vous informons qu’à la suite de la réévaluation de nos offres, le tarif de votre abonnement augmente de deux euros à compter du 01/04/2012 ».

courrier numéricable hausse abonnement

Ce n’est pas la première fois que NC revoit à la hausse ses tarifs. L’an dernier, l’opérateur justifiait déjà une hausse de 3 euros suite à « des services toujours plus innovants, complémentaires et variés, nous sommes amenés à réévaluer certains de nos tarifs ».

En 2008, une hausse de 2 euros avait été décidée pendant les vacances d’été avec activation au 1er septembre. Cette fois, NC s’abritait derrière les frais de déploiement réseau qui apportent « des services plus performants, plus fiables et prêts à répondre à tous vos besoins multimédias du futur » outre « de nouvelles chaînes, la télévision haute définition, le vidéo club à domicile, mais aussi des débits Internet plus puissants. »

Nous reviendrons sur les conséquences d’une telle modification du contrat et spécialement les possibilités pour les abonnés de résilier sans frais leur abonnement. Précisons déjà que ce type de mesure est très encadré : l’article L121-84 du code de la consommation dit que « tout projet de modification des conditions contractuelles de fourniture d'un service de communications électroniques est communiqué par le prestataire au consommateur au moins un mois avant son entrée en vigueur, assortie de l'information selon laquelle ce dernier peut, tant qu'il n'a pas expressément accepté les nouvelles conditions, résilier le contrat sans pénalité de résiliation et sans droit à dédommagement, jusque dans un délai de quatre mois après l'entrée en vigueur de la modification ». Ces mentions n’apparaissent pas clairement dans la capture adressée par l'un de nos lecteurs.