Facebook lit-il vos SMS et MMS ? Le réseau social s'explique

Ayez confiance 52
Nil Sanyas
Accusé de lire les messages sur les téléphones Android via son application, Facebook a nié ces affirmations et a tenu à s’expliquer. Cette énième polémique relance surtout le sujet des autorisations douteuses, voire abusives, des applications sur téléphone et tablette, et le pourcentage très faible de personnes lisant ces mêmes autorisations.

Facebook application Android
Les autorisations demandées par Facebook avant l'installation de son application sur Android.

Lire et modifier les SMS

Pointée du doigt par le London Sunday Times, l’application Facebook demande effectivement un accès complet des SMS et MMS : « LIRE LES SMS OU LES MMS : Permet à l'application de lire les SMS enregistrés dans la mémoire de votre téléphone ou sur votre carte SIM. Des applications malveillantes peuvent lire vos messages confidentiels. »

Cette même application demande d’ailleurs aussi avant installation le fait de pouvoir modifier les SMS et les MMS stockés sur le téléphone ou la carte SIM. « Des applications malveillantes peuvent ainsi supprimer vos messages » précise la page Android de l’application.

Facebook : des autorisations indispensables pour des tests

Facebook a donc tenu à s’expliquer, dès lors que les autorisations demandées sont particulièrement explicites et ne souffrent d’aucunes contestations possible. Un porte-parole du réseau social a ainsi exposé longuement ses arguments à notre confrère Business Insider :

« Il n'y a pas de lecture des messages texte des utilisateurs.

Sur le Market d’applications Android, les autorisations de l’application Facebook comprennent la lecture/écriture des SMS.

La raison pour laquelle ces autorisations sont demandées est parce que nous avons fait quelques tests (pas avec le grand public) de services qui nécessitent les SMS du téléphone pour communiquer avec l’application Facebook. C'est ce à quoi la lecture/écriture se réfère - la ligne de communication a besoin de l’intégration de ces deux choses.

Beaucoup d'applications de communications utilisent ces autorisations. Pensez à toutes ces applications qui remplacent le logiciel SMS intégré par défaut.

Ce n'est pas forcément ce sur quoi nous travaillons. Les SMS peuvent être utilisés pour la facturation (quand les utilisateurs choisissent de payer pour des choses comme des applications par le biais de leur facture téléphonique). Encore une fois, nous ne disons pas que nous allons lancer un tel service. Il s’agit juste d’un exemple expliquant les raisons pour lesquelles une application peut utiliser ces autorisations. Le Sunday Times a tiré la conclusion qu’il s’agissait d’une fonctionnalité de messagerie.

Quoi qu'il en soit – nous n'avons pas encore offert l’une de ces fonctions à la disposition du public. (donc le Sunday Times a totalement tort quand il dit Facebook lit les SMS des gens.)

Mais Facebook est dans son droit de mettre ceci dans les autorisations de l’application Android– parce oui, l'application a techniquement la capacité d’accéder aux SMS du téléphone – même si c’est juste pour nos propres tests.
»

Facebook application Android

Paroles, paroles...

Il faudra donc se contenter d’une promesse de Facebook. Or comme l’a si bien dit le politicien Henri Queuille et repris maintes fois depuis : « Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent ». Vous êtes en tout cas prévenus.

Notons tout de même que si cet article s’intéresse à Facebook, n’oublions pas que d’autres applications sont exactement dans la même situation. D’un point de vue global, n’hésitez pas à lire les autorisations demandées par les applications sur mobiles et tablettes. Cela prend déjà moins de temps que lire les CGU des logiciels et des sites internet…