ADATA : des SSD avec un contrôleur SandForce et moins d'over provisioning

Enfin du 64 Go, du 128 Go, du 256 Go et du 512 Go chez SandForce 9
Sébastien Gavois
ADATA vient d'annoncer deux nouvelles séries de SSD : les Premier Pro SP900 ainsi que les XPG SX900. Ceux-ci sont assez particuliers puisqu'il s'agit des premiers modèles basés sur un contrôleur SandForce et disposant d'une capacité de 64 Go, 128 Go, 256 Go ou de 512 Go, contre respectivement 60 Go, 120 Go, 240 Go et 480 Go pour les autres modèles utilisant un contrôleur SF-2281. Ces capacités étaient néanmoins déjà proposées via des SSD équipés d'autres contrôleurs avec, par exemple, des modèles en provenance de chez Indilinx ou encore de chez Marvel.

SandForce SF-2000 SF-2500 SF-2600 SAS SATA 6En effet, tous les SSD qui exploitent un contrôleur SandForce 2281 étaient jusqu'à présent contraints d'effectuer un « over provisioning » plus élevé (d'environ 7 %) que les autres. Bien évidemment, ceci a pour conséquence de diminuer d'autant la capacité disponible au final pour l'utilisateur.

Il est important de noter que, pour autant, tous les SSD de 64 Go, 128 Go, 256 Go et 512 Go disposent tout de même d'une partie de stockage dédiée à l'« over provisioning ». En effet, si la taille d'un SSD est annoncé en Go (pour rappel, 1 Go = 10^9 octets), il dispose en réalité d'une capacité totale de 64 Gio, 128 Gio, 256 Gio ou 512 Gio (1 Go = 2^30 octets), ce qui nous donne respectivement 68.7 Go, 137,4 Go, 274,9 Go et 549.8 Go.

Sur des SSD de 64 Go, 128 Go, 256 Go et 512 Go, une partie de l'espace de stockage (environ 7 % là encore) est donc réservée à l'« over provisioning ».

Une mise à jour du firmware pour gagner en espace de stockage, mais pas en débits

Nos confrères de SSD Reviews ont pu s'entretenir avec Kent Smith, un responsable produit de chez LSI, sur ce sujet. Pour rappel, c'est cette société qui a récemment racheté SandForce. Ce dernier a confirmé que ce changement était lié à une mise à jour du firmware du contrôleur SandForce.

De plus, il ajoute qu'aucun changement n'est nécessaire du côté des puces de NAND utilisé, mais il précise tout de même un point important : un SSD SandForce avec une partie d'« over provisioning » plus importante devrait donner de meilleurs résultats en écriture aléatoire. Aucun détail supplémentaire n'a par contre été dévoilé.

ADATA semble donc être le premier à en profiter, mais nous ne savons pas si d'autres constructeurs vont également franchir le pas avec de nouveau SSD, ou bien en proposant une mise à jour de leur firmware.

SP900 et SX900 : des SSD avec un contrôleur SF-2281 et un stockage plus important

Pour le moment, assez peu d'informations sont disponibles concernant les deux nouvelles séries de SSD lancées par le constructeur. En effet, nous savons simplement que les Premier Pro SP900 peuvent atteindre 550 Mo/s en lecture et 520 Mo/s en écriture, contre respectivement 550 Mo/s et 530 Mo/s pour les XPG SX900. Du côté des IOPS, le fabricant se contente d'annoncer qu'ils peuvent grimper à 85 000 en écriture aléatoire de fichiers de 4 ko. 

SSD SandForce ADATA SP900 SX900 SSD SandForce ADATA SP900 SX900

Il s'agit certainement de taux de transferts obtenus sur des fichiers compressibles, ce dont les contrôleurs SandForce sont très friands via leur technologie de compression de données à la volée : DuraWrite. Nous regrettons par contre que les débits sur des fichiers non compressibles ne soient pas dévoilés, surtout que les deux séries devraient certainement se démarquer sur ce point.

Les Premier Pro SP900 et XPG SX900 sont disponibles en version de 64 Go, 128 Go et 256 Go, tandis qu'une version de 512 Go est également proposée pour la seconde série. Comme souvent malheureusement, aucun tarif n'a été dévoilé par ADATA, ce qui ne devrait par contre pas empêcher les SSD d'arriver dans les jours qui viennent.