Finances : Dell affiche un bénéfice net en hausse de 33 %

Merci les entreprises 22
Nil Sanyas
Loin des monstres financiers que sont Hewlett-Packard, IBM ou encore Apple, l’Américain Dell résiste comme il peut aux pressions de ses concurrents. La société annonce ainsi une progression de 1 % de son chiffre d’affaires annuel, et surtout une augmentation de 33 % de son bénéfice net. De bons résultats que Dell crédite à sa division entreprise.

Dell XPS 13
Le XPS 13 à venir chez le Constructeur 

Des bénéfices explosifs

Avec 62,071 milliards de $ de chiffre d’affaires pour sa dernière année fiscale, terminée le 3 février 2012, Dell n’a donc pas à se plaindre. D’autant plus avec un bénéfice d’exploitation (+29 %) et un bénéfice net (+33 %) en fortes hausses.

Avec près de 3,5 milliards de $ de bénéfices nets, sa marge nette atteint donc 5,6 %. Un pourcentage bien inférieur à IBM (18,6 %), Intel (24,16 %) ou encore Microsoft (31,71 %). Cela reste supérieur à HP (0,62 %), impacté comme jamais par son épisode estival avec webOS.

L'importance des portables

Le chiffre d’affaires annuel de Dell se divise comme suit :
  • Ordinateurs : 54 %
    • dont PC de bureau : 23 % (-1 pt)
    • dont ordinateurs portables : 31 % (stable)
  • Logiciels et périphériques : 17 % (stable)
  • Services : 13 % (+1 pt)
  • Serveurs : 13 % (+1 pt)
  • Stockage : 3 % (-1 pt)

Dell, une société d'entreprises

Mais ce qui différencie Dell des autres fabricants d’ordinateurs se trouve surtout du côté de la provenance de ses acheteurs. Alors que le grand public est essentiel pour la plupart de ses concurrents, Dell, lui, est plutôt dépendant des administrations et des entreprises. Le grand public, lui, est même minoritaire.
  • Entreprises : 53 % (+1 pt)
    • dont grandes entreprises : 31 %
    • dont petites et moyennes entreprises : 22 %
  • Public (administration et éducation) : 24 %
  • Grand public : 23 %
Géographiquement, Dell précise avoir signé une croissance trimestrielle de 10 % en Asie Pacifique et au Japon, dont une progression de 15 % rien qu’en Chine. Même l’Europe a vu ses revenus croître de 8 % pour Dell. A contrario, l’Amérique, son fief historique, recule de 3 %.

Enfin, concernant ses projections pour l’année à venir, Dell table sur une baisse de 7 % du chiffre d’affaires de son premier trimestre par rapport au précédent. Globalement, l’Américain s’attend à une année plus ou moins équivalente à 2011.