Smartphones : analyse de leur adoption en fonction de l'âge et des revenus

De beaux graphiques 68
Par
le mardi 21 février 2012 à 15:47
Nil Sanyas
Un sondage réalisé le mois dernier par Nielsen auprès de 20 000 Américains a dévoilé, sans grandes surprises, que la possession d’un smartphone est en relation directe avec les revenus de la personne. Quant à la catégorie d’âge la plus équipée, il s’agit des 25-34 ans, devant les 18-24 ans et les 35-44 ans.

Nielsen smartphones USA

Lapalisse : jeunes et riches valent mieux que vieux et pauvres

Ce graphique se lit de la façon suivante : 80 % des personnes âgées entre 25 et 34 ans et gagnant au moins 100 000 $ par an ont un smartphone. Trois données ressortent particulièrement de ce graphique. Tout d’abord, les plus jeunes sont les plus équipés, ce qui ne surprendra personne.

Secondo, les écarts entre les plus « pauvres » et les plus riches sont très faibles pour les 18-24 ans (probablement grâce aux parents), alors qu’ils sont bien plus forts pour les autres catégories d’âges, hormis les 65 ans et plus.

Enfin, preuve de l’importance de l’argent, 48 % des 55-64 ans ayant un revenu supérieur à 100 000 $ ont un smartphone, contre seulement 43 % des 25-34 ans ayant un revenu inférieur à 15 000 $. L’âge est un critère, mais les revenus, et donc certainement l’environnement social, sont tout aussi important.

Nielsen smartphones USA

Les smartphones montent en puissance 

Ici, l’étude de Nielsen résume le succès des smartphones selon les catégories d’âge, mais sans différencier les personnes par leur revenu. Les 25-34 ans dominent ainsi les débats avec un taux d’équipement de 66 %, devant les 18-24 ans (62 %), et les 35-44 ans (58 %). En moyenne, 48 % des sondés ont un smartphone, tout âge confondu.

Concernant les données en bleue, il s’agit des nouveaux abonnés mobiles ayant souscrit un abonnement il y a trois mois ou moins et ayant opté pour un smartphone. Cela signifie donc que parmi les 18-24 ans et 25-34 ans s’étant abonné récemment, 4 sur 5 (80 %) ont fait l’acquisition d’un smartphone, contre 74 % % des 35-44 ans et tout de même 65 % des 45-54 ans.

En moyenne, 69 % des récents abonnés sondés ont sauté sur un smartphone. Les différences entre les barres bleues et vertes prouvent au final l’importance grandissante des smartphones outre-Atlantique. A terme, il ne devrait se vendre que des smartphones, d’autant plus qu’il en existe des bas de gamme disponibles à quelques dizaines d’euros.

Android, iOS, et les autres

Enfin, une autre étude de Nielsen sur les smartphones, publiée la semaine passée, montrait déjà l’importance grandissante des smartphones auprès des nouveaux abonnés. Les smartphones ont ainsi capté plus de 60 % des nouveaux abonnés selon cette étude, alors que son taux de pénétration tout abonné confondu n’est « que » de 46 %.

Nielsen smartphones USA

Du côté des OS, Android et iOS écrasent le marché US avec 76,3 % du marché à eux deux au dernier trimestre 2011. Plus impressionnant encore, si l’on se concentre uniquement sur les nouveaux abonnés, Android a capté 51,7 % du marché et iOS 37 %. En somme, ce deux systèmes d’exploitation mobile ont attiré quasi 9 nouveaux abonnés sur 10 outre-Atlantique…