Megaupload : nouvelles accusations en attendant une possible extradition

Kim, wild 65
Marc Rees
Les autorités américaines ont déjà saisi 50 millions de dollars d’actifs liés à MegaUpload. Dans le même temps, une nouvelle série d’accusations est venue se rajouter à ce dossier déjà bien lourd, lancé dans l’État de Virginie, là où MU avait placé une partie de ses serveurs.

Kim dotcom megaupload 
Les autorités américaines en ont la conviction : le site a bien facilité les contrefaçons en ligne à une échelle planétaire, en profitant de contenus souvent disponibles bien avant leur sortie officielle. Outre ces faits de violation de copyright ou encore de blanchiment de l'argent en bande organisée, de nouvelles accusations ont été lancées contre le site d’hébergement en fin de semaine dernière. Il est ainsi reproché à Megaupload d’avoir trop souvent ignoré les notifications d'ayants droit dénonçant des contenus illégalement mis en ligne.

Autre chose, l’acte d’accusation supplétif reproche à l’empire MU les versements d’argents aux plus gros uploadeurs. « VV », l’un d’entre eux, aurait ainsi perçu via Paypal 3 400 dollars pour 16 960 fichiers uploadés dont Ratatouille, Ocean 13 ou Evan tout Puissant. Des fichiers qui ont généré 34 millions de pages vues pour Megaupload et un compte qui est resté en ligne malgré une pluie de « notice & take down » qui aurait dû pousser MU à un peu plus de sévérité.

Autres données intéressantes, MegaUpload comptait 66,6 millions de membres au 19 janvier 2012, contre 180 revendiqués. Sur ce total, 5,86 millions de ces utilisateurs uploadaient des fichiers sur Megaupload ou Megavidéo, « ce qui démontre que plus de 90 pour cent des utilisateurs enregistrés n’utilisaient le système MU que pour télécharger des fichiers » selon l'acte d'accusation. 

Toujours selon ce document, MU a généré plus de 500 millions de dollars de préjudice aux ayants droit. Le site a rapporté 175 millions de dollars, dont 150 M$ d’abonnements et 25 M$ de publicités.

Kim dotcom megaupload
Kim Dotcom (extrait de la vidéo "Kim Dotcom aka MEGARACER is #1 in MW3")

Kim « DotCom » Schmitz, celui qui fut à la tête de Megaupload, a été arrêté dans sa propriété d'Auckland le 20 janvier dernier. Plusieurs de ses acolytes (Finn Batato, Mathias Ortmann, Bram van der Kolk, Sven Echternach et Andrus Nomm) ont également été interpellés.

Après le rejet d'une première demande de libération sous caution, Kim Dotcom doit rester en prison jusqu'au 22 février. À cette date, la demande d’extradition des autorités américaines sera examinée par la justice néo-zélandaise.