Accord d'itinérance : l'ARCEP auditionnera Free Mobile et Orange

Le professeur veut recadrer les élèves 50
Nil Sanyas
Le feuilleton Free Mobile et Orange n’est toujours pas terminé. L’ARCEP, après avoir reçu SFR le 9 février et le représentant des syndicats d’Orange le lendemain, vient d’annoncer qu’il « procèdera très prochainement à l'audition conjointe de France Télécom et de Free Mobile ». L'accord d'itinérance entre les deux sociétés sera notamment abordé. Bouygues Télécom sera lui aussi auditionné.

Free Mobile fair use

Rappel des faits : depuis mi-janvier, les concurrents de Free Mobile suspectent ce dernier de ne pas couvrir correctement la population française. Au point de dépêcher des huissiers afin de faire des vérifications sur place. De quoi remettre en cause la licence 3G de Free, l’ARCEP imposant une couverture minimale de 27 % pour que Free soit autorisé à offrir ses services.

Début février, les syndicats ont commencé à critiquer la méthode utilisée par l’ARCEP pour analyser la couverture de Free Mobile. Enfin, il y a quelques jours, Orange a vivement pointé du doigt la non application du fair use de Free Mobile, menant à une saturation de son réseau. L’accord d’itinérance aurait ainsi été renégocié cette semaine selon diverses sources. Nos constatations ont cependant montré que certains abonnés étaient bien limités dès lors qu'ils consommaient plus de 3 Go dans le mois.

Face à cette situation, l’ARCEP souhaite donc prendre le taureau par les cornes. Une conférence de presse aura ainsi lieu début mars, où un bilan de l'arrivée de Free Mobile sera dressé. L’Autorité indique que lors de cette conférence de presse, les résultats de ses nouvelles mesures de couverture mobiles des différents opérateurs (et en particulier Free) seront publiés.