L'intégration d'Office 15 dans Windows on ARM crée le mystère

Une inclusion, oui mais de quelle manière ? 13
Vincent Hermann
La semaine dernière, Microsoft a publié un très long billet consacré à la plateforme Windows on ARM (WOA). Pour la première fois, un Windows classique fonctionnera sur des puces de cette architecture, ce qui ouvre la voie à des tablettes dotées dans les grandes lignes du même système que sur PC. Parmi l’ensemble des annonces, l’intégration d’Office 15 dans WOA a suscité des questions qui restent pour la plupart sans réponse.

office 15

Une copie d’Office 15 gratuite ?

Une phrase dans le billet du blog Windows 8 parle de « l’inclusion d’Office dans Windows on ARM ». L’interprétation la plus directe que l’on peut en faire est qu’Office 15 sera fourni avec les tablettes et PC basés sur des puces ARM.

Elle n’est malheureusement pas confirmée par Microsoft qui ne donne pas de suite à nos demandes d’éclaircissements. Betanews, qui s’est penché également sur le sujet, n’a pas eu plus de chance. Le consensus global dans la presse est qu’Office 15 sera présent sur ces appareils, ce qui crée un décalage avec les machines x86/x64 traditionnelles. Pourquoi un tel écart, et Microsoft peut-il se le permettre ?

Le problème de l’inclusion

Le souci principal est centré sur l’abus de position de dominante. Vous avez été plusieurs dans les commentaires de notre actualité à vous poser la question. Mais la réponse est relativement simple : Microsoft ne possède aucune position dominante dans le créneau des machines ARM, et plus précisément dans le secteur des tablettes. Loin s’en faut.

Les tablettes Windows représentent une fraction infinitésimale des ventes, l’iPad et les modèles sous Android représentant la très grande majorité de l’offre. Le problème est que jusqu’à présent, Windows n’a jamais été adapté véritablement au tactile. Rendre le système compatible n’est pas suffisant : il faut une véritable interface capable d’en tirer parti.

Microsoft ne peut pas abuser ici d’une situation qui n’existe pas. Cependant, l’éditeur pourrait être ennuyé par des attaques de type « comparatif ». En effet, Apple propose bien des outils bureautiques pour iPad, mais ils ne sont pas fournis avec la tablette (bien que des visionneuses soient présentes). Sous Android, il n’y a pas non plus de suite par défaut intégrée avec Android (sauf exception, comme Polaris). Microsoft pourrait donc jouer la carte d’un ensemble complet d’applications pour rendre sa plateforme plus attractive.

Mais de quel Office 15 parle-t-on ?

L’autre grande question est de savoir quelle version d’Office 15 sera intégrée dans WOA. La suite a toujours eu plusieurs versions (SKU) répondant à des besoins différents. Si Office 15 est fourni avec WOA, il s’agira certainement d’une édition bien précise que l’on retrouvera partout. Autrement dit, une seule SKU. D’autre part, si cette inclusion se vérifie, c’est que cet Office 15 est forcément une version adaptée au tactile.

Cette édition particulière sera-t-elle en vente sur les machines classiques, et si oui à quel tarif ? C’est une autre question soulevée par l’inclusion. Le même type d’ailleurs d’interrogation qu’on retrouve dans la vente liée quand un acheteur cherche à se faire rembourser certains produits : donner une valeur à un sous-élément d’un bundle. Il est possible que l’éditeur en profite pour lancer une édition basique vendue à un tarif compétitif, mais cela reste une simple supposition.

La présence d’Office 15 dans WOA a de toute façon réellement du sens, même dans une forme réduite. Les documents Word, Excel et PowerPoint sont communs en pièces jointes dans les emails, et il faut que les utilisateurs puissent les consulter. Des visionneuses auraient donc été un minimum, d’autant qu’Internet Explorer 10 en version Metro ne peut utiliser aucun plug-in.

Il faudra dans tous les cas attendre. Office 15 est actuellement en phase de Technical Preview et seuls ceux qui ont été invités peuvent participer au programme. La bêta publique doit arriver vers la fin de l’été, sans doute peu de temps après l’arrivée de la RTM de Windows 8, et Microsoft a encore le temps de donner des précisions. Il est cependant étrange que l’éditeur fasse une telle annonce puis ne précise rien par la suite.