Microsoft détaille enfin sa plateforme Windows on ARM (WOA)

Des PC ARM prévus en même temps que les offres classiques 117
Vincent Hermann
Microsoft vient de publier de nouvelles informations sur la plateforme Windows on ARM. Depuis que l’on sait que Windows 8 sera compatible avec ces puces, de très nombreuses questions restaient sans réponses. La firme corrige ce silence en détaillant le fonctionnement de ce qui n’est plus un système, mais une plateforme complète.

Plus un système mais une plateforme complète

Windows on ARM, ou WOA, ne désigne plus en effet un OS en particulier, mais un ensemble de facteurs rassemblés en écosystème logiciel et matériel. WOA définit entre autres les caractéristiques matérielles car le système est légèrement différent pour chaque partenaire. Des sociétés telles que NVIDIA, Texas Instruments et Qualcomm adaptent en effet le système à certaines spécificités. ARM a beau être une architecture, les puces peuvent se révéler très différentes sur certains points.

La première information importante est les « PC ARM » sont en cours d’élaboration. Les constructeurs travaillent donc bel et bien sur de telles machines, d’autant que Microsoft parle bien de form factors variés. L’éditeur affirme également que ces PC ARM devraient être prêts pour la même période où sortiront les machines plus classiques à base de processeurs x86/x64.

Du matériel très différent, mais une expérience identique... Ou presque

Le fait de lancer des gammes de machines fondées sur des composants très différents, voire presque antagonistes, pose la question de la continuité de l’expérience utilisateur. On ne sait pas encore quelles formes adopteront les machines ARM mais un utilisateur estimera acheter simplement une machine sous Windows.

Microsoft confirme que le système fonctionnera de la même manière, affichera les mêmes éléments, et disposera dans tous les cas d’un bureau. Il y aura toutefois une différence très nette que Microsoft devra expliquer plus en détails : les applications binaires actuelles ne pourront pas fonctionner sur ARM. L’éditeur indique qu’il faudra s’appuyer sur WinRT pour l’écriture des applications, ce qui va nécessairement demander un délai

Toutes les applications Metro fonctionneront en revanche indifféremment sur les machines, quelle que soit leur architecture matérielle. Cela concerne notamment les clients email, calendriers, contacts, photos et autres qui seront fournis avec Windows 8. Les points particuliers comme l’accélération matérielle seront là, y compris dans Internet Explorer 10.

Des conséquences sur l’écosystème logiciel

Microsoft indique dans un long billet que le travail réalisé sur Windows 8 pour assurer la compatibilité ARM a certaines conséquences positives. Le système serait particulièrement optimisé pour une consommation faible de l’énergie. Ce travail trouve un écho dans les derniers processeurs d’Intel et AMD puisque Microsoft précise que les dernières avancées dans ce domaine sont bien prises en charge.

La firme insiste bien sur le fait qu’en dehors d’une couche très basse s’occupant du matériel, la très grande majorité du code de Windows 8 est identique dans tous les cas. Il n’y a par contre pas de secret : WinRT va être très clairement poussé en avant, et c’est la raison pour laquelle il accepte de nombreux langages (C, C++, C# et HTML5/JavaScript).

Mais une précision s’impose : WinRT n’est pas conçu exclusivement pour la création des applications Metro. Ces API peuvent être utilisées pour la création d’applications Desktop plus classiques. L’éditeur ne pourra pas empêcher cependant que les utilisateurs s’interrogent sur les PC ARM : « Pourquoi mes applications habituelles n’y fonctionnent-elles pas ? ». La machine à communiquer devra clairement expliquer la différence.

Une partie de la réponse se trouve dans un passage du billet. L’éditeur y explique que tous les logiciels, y compris les pilotes, seront accessibles via le Windows Store et Windows Update. Traduction : le Windows Store sera le seul point d’entrée des applications pour la plateforme WOA. Il s’agit d’une différence cruciale entre ces machines et les PC classiques, puisque ces derniers pourront toujours installer des logiciels de manière traditionnelle.

Enfin, Office 15 est actuellement en travaux et pourra être installé sur n’importe quelle machine Windows 7 (donc PC classiques) et 8 (ARM et classique). Nous allons d’ailleurs revenir sur la suite bureautique dans une actualité dédiée.