Internet Explorer 10 : la bascule entre les versions Metro et Desktop

Le début d'une nouvelle transition 61
Vincent Hermann
Après les retours sur la gestion des fichiers dans Windows 8, Microsoft est revenu sur un autre point qui avait créé des débats : l’impossibilité pour la version Metro d’Internet Explorer 10 d’exécuter le moindre plug-in. L’éditeur souhaitait du coup répondre à la question de la dualité avec la version Desktop classique qui, elle, peut en utiliser.

ie10

Le refus des plug-ins

La version Metro d’Internet Explorer 10 est celle qui se lancera depuis le Start Screen. Son utilisation est avant tout pensée pour les appareils tactiles, avec notamment des contrôles adaptés. L’une de ses spécificités est qu’elle ne peut pas utiliser de plug-ins, ce qui signifie évidemment que ni Flash, ni Silverlight ne fonctionneront (entre autres).

Il s’agit bien entendu d’une décision radicale, mais pas davantage que celle d’Apple concernant Safari mobile dans iOS. Après tout, cette version Metro est pensée pour les terminaux mobiles et disposant donc d’une autonomie limitée. Microsoft souhaite se débarrasser de tout ce qui pourrait trop tirer sur la batterie. En outre, les plug-ins n’ont dans la plupart des cas pas été pensés pour des utilisations sans souris ou de petites tailles d’écrans.

La différence avec la version Desktop

La version classique d’Internet Explorer 10 sera en mode Desktop, c’est-à-dire avec le bureau classique. Cette version sera complète dans le sens où ce qui fonctionne aujourd’hui y fonctionnera toujours. Flash, Silverlight, les contrôles ActiveX et ainsi de suite.

Cela pose évidemment un problème pour les concepteurs de sites : comment reconnaître l’une ou l’autre de ces versions ? Il faut en effet qu’ils puissent adapter le contenu en fonction des capacités. Microsoft estime que la question se posera de moins en moins, car la bascule vers le HTML5 est bien en place et des technologies comme Flash et même Silverlight sont amenées à se faire de plus en plus petites dans le contenu web.

Pour autant, nous ne sommes pas encore à la fin de transition de ce « momentum ». Microsoft va donc proposer aux développeurs un moyen de basculer un metatag ou un en-tête HTTP pour communiquer avec la version Metro d’Internet Explorer 10 et afficher un message à l’utilisateur pour lui demander s’il veut basculer vers la version Desktop. Cette demande se fera comme dans la capture ci-dessous :

ie10

Les lignes de code peuvent revêtir les formes suivantes :

ie10

Microsoft reconnaît qu’il ne s’agit que d’un compromis à court terme, mais l’éditeur rejoint visiblement le mouvement des navigateurs libres de tout plug-in.