Free Mobile et portabilité : l'ARCEP met aussi la pression sur le GIE EGP

Les problèmes de portabilité suite au lancement de Free Mobile sont décidément sur toutes les lèvres. Après le ministre Éric Besson, voilà que l’Autorité de régulation des télécoms vient à son tour d’intervenir officiellement sur le sujet. L’ARCEP rappelle ainsi « à l'ensemble des opérateurs mobiles membres du GIE EGP leurs obligations de non-discrimination et de transparence ».

Portabilite GIE EPG

Fondé par tous les opérateurs, le Groupement d’Intérêt Économique Entité de Gestion de la Portabilité (GIE EGP) a pour but de gérer toutes les demandes de portabilité de numéro en France.

Le problème Free Mobile

Rapide et pratique en période normale, le service est cependant en surcharge complète depuis le lancement de Free Mobile. Les demandes ont ainsi été multipliées, surpassant de très loin les capacités maximales de l’organisme.

Les conséquences sont ainsi importantes pour des milliers d’abonnés Free Mobile, dont le numéro appartient toujours à Orange, SFR, Bouygues ou un MVNO, et qui n’a donc pas été porté chez Free.

80 000 portages quotidiens

Face à cette situation qui dure depuis trois semaines désormais, Xavier Niel n’a pas caché sa frustration, que ce soit dans l’Assemblée nationale ou sur Twitter. Éric Besson a conforté le fondateur d’Iliad hier, et l’ARCEP vient donc à son tour d’intervenir.
 
Eric Besson Free Mobile portabilité

Rappelant s’être intéressée au problème dès le 13 janvier dernier, l’Autorité « note avec satisfaction que le GIE EGP et les opérateurs ont acté, en présence de l'ARCEP, vendredi 27 janvier, le principe d'une augmentation de la capacité de la plateforme à 80.000 portages par jour ».

Enfin, « dans un courrier en date du 30 janvier 2012, le président de l'Autorité a rappelé au GIE-EGP et aux opérateurs membres de son conseil d'administration qu'ils doivent, conformément aux textes applicables, veiller au respect du principe de non-discrimination et énoncer des règles claires et transparentes de traitement des demandes de conservation du numéro mobile ».

Plus de réponses vendredi prochain

Le président du GIE EGP doit prévenir l’ARCEP au plus tard vendredi prochain (3 février) des règles qu’il compte mettre en œuvre afin de doubler rapidement la capacité de l’organisme à traiter les demandes de portabilité de numéro. Une réunion se tiendra d’ici peu dans les bureaux de l’Autorité afin de faire le point.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !