Microsoft affiche de bons résultats, mais sa division Windows décline

Windows 8 à la rescousse 34
Nil Sanyas

Outre Google, IBM et Intel, Microsoft a lui aussi publié les résultats financiers de son dernier trimestre 2011. Et avec un chiffre d’affaires record, la firme de Redmond n’est pas à plaindre. Une bonne performance réalisée grâce à sa division serveurs, ainsi qu’aux ventes de la Xbox et de Kinect. Sa division Windows accuse par contre le coup, ce qui n’est guère étonnant.


word office 2010


Microsoft a donc dévoilé un chiffre d’affaires de 20,885 milliards de $, en hausse de 5 % sur un an. Son bénéfice net a pour sa part été très stable, avec 6,624 milliards de $, contre 6,634 milliards l’an passé. Les résultats de chacune de ses divisions sont par contre très intéressants à analyser. Voici ainsi leur chiffre d’affaires, avec entre parenthèses leur évolution par rapport à l’année passée :

  • Business (Office) : 6,279 Mds (+2,7 %)
  • Server & Tools : 4,772 Mds (+11,3 %)
  • Windows & Windows Live : 4,736 Mds (-6,3 %)
  • Enternainment & Devices (Xbox) : 4,237 Mds (+14,6 %)
  • Online Services : 784 millions (+9,9 %)

Nous pouvons donc remarquer que non seulement l’écart se creuse entre la division Business (Office principalement) et celle de Windows, mais cette dernière s’est de plus fait doubler par la division Serveur. Plus étonnant encore, la division jeu vidéo, certes très en forme en fin d’année grâce aux fêtes, est particulièrement proche de la section Windows.

Cette mauvaise performance des ventes de Windows est notamment liée à la crise des disques durs et au recul des ventes de PC dans le monde. Windows base en effet la majeure partie de son succès sur la vente liée aux PC vendus dans le commerce. Si ces derniers régressent, Windows recule lui aussi de façon mécanique.

Des Office et Windows 7 par millions

Concernant la division Business, Microsoft précise d’ailleurs avoir écoulé près de 200 millions de licences Office 2010 depuis ces 18 derniers mois. Quant aux licences Windows 7, il s’en est écoulé 525 millions depuis son lancement. À titre de comparaison, en juillet 2011, Microsoft annonçait avoir passé la barre des 400 millions de licences Windows 7 et 100 millions de licences Office 2010.

Cela signifie donc qu’en l’espace de moins de six mois, le géant américain a écoulé 125 millions de Windows 7 et 100 millions d’Office 2010. Ce n’est donc pas la crise pour Microsoft, bien loin de là, néanmoins, la baisse de l’importance de Windows pourrait avoir d’ici peu de lourdes répercutions dans ses finances.