Portabilité des numéros : Free Mobile multiplie par 10 les demandes

Et fait exploser le système... 189
Nil Sanyas
La nouvelle avait été annoncée par Xavier Niel lui-même lors d’une interview, elle est confirmée par nos confrères Les Échos et ITespresso : la ruée des Français vers Free Mobile entraine une surcharge complète du système chargé des portabilités des numéros. Or ce système, qui regroupe l’intégralité des opérateurs mobiles, est unique en France.

Portabilite GIE EPG

La portabilité dans l’Hexagone est gérée par le GIE EGP, c’est-à-dire le Groupement d’Intérêt Économique Entité de Gestion de la Portabilité. Depuis novembre dernier, la portabilité est passée à 3 jours contre 7 jours auparavant. Elle permet de changer d’opérateur tout en conservant son numéro de téléphone.

Une multiplication par 10 devenue ingérable

Seul problème, ce service très pratique est généralement utilisé par 10 à 15 000 personnes par jour. Or depuis l’arrivée de Free Mobile mardi dernier, la demande a été décuplée, alors que les prévisions tablaient sur une simple augmentation de 40 %.

« Avec Free Mobile, nous avons commencé à parler volume et capacité à partir de mardi dernier » a expliqué Nicolas Houéry, le directeur opérationnel du GIE EGP à ITespresso. « Au sein du GIE EGP, on avait tablé sur une augmentation de 40% en moyenne par jour. Mais, là, la demande de portabilité est multipliée par dix. »

Éviter le chaos

Une augmentation de 900 % qui pose un réel problème d’infrastructure. Houéry a ainsi affirmé à notre confrère Les Échos que « Free a volontairement limité le nombre de demandes de portabilité à traiter quotidiennement pour éviter un chaos total du système ». Cela explique les retards actuels, et à ce jour, aucune solution n’existe hormis patienter, le GIE EGP ne pouvant multiplier à ce point ses infrastructures immédiatement.

Pour le moment, le groupement gère entre 35 000 et 40 000 demandes. Il faudra donc de nombreuses journées avant un retour à la normale. Heureusement, « d’ici quelques jours, on espère augmenter la capacité dans l’architecture actuelle. Ensuite, d’ici quelques semaines, on compte procéder à des mesures exceptionnelles. » Toute l’architecture sera modifiée précise le GIE EPG. La patience pourrait donc être de courte durée.

Des lignes coupées et pas de carte sim Free Mobile

Cette surcharge a au final créé un problème bien imprévu : Free a coupé certaines lignes avant même que ses clients aient reçu leurs cartes SIM. Ceux dépendant d’une ligne unique ne peuvent donc plus appeler avec leur ancien opérateur, ni utiliser leur forfait Free Mobile. Une situation plus que désagréable, qui pourrait avoir une incidence négative sur l’image de Free Mobile, notamment si cela venait à durer de trop nombreuses journées.

Un succès foudroyant pour Free Mobile ?

Ces données confirment en tout cas le succès immense de Free Mobile, même si les nouvelles (ou futures) offres sans engagement de Sosh, B&You, Red et des MVNO ont aussi leur importance. Selon Les Échos, tout indique en tout cas que Free Mobile se rapproche du million d’abonnés, ce qui en ferait au bout de quelques semaines l’un des opérateurs les plus importants derrière Orange, SFR, Bouygues et Virgin Mobile, à égalité avec NRJ Mobile et Auchan Télécom. À ce rythme, l’objectif des 3 millions d’abonnés fixé par Free sera rapidement atteint.

Selon nos informations, les ventes de smartphones nus ont aussi été multipliées depuis le lancement de Free Mobile mardi 10 janvier dernier. Nous reviendrons sur ce point lors d'un futur article.