Des concurrents dépêchent des huissiers chez Free Mobile (MàJ)

27 pour sang 495
Marc Rees
Mise à jour 14:00 : sans surprise, Xavier Niel a encore démenti à l'AFP que le réseau Free Mobile ne fonctionnait pas.

Première diffusion 8:23
Des opérateurs soutiennent que le réseau de Free Mobile ne serait pas allumé. Ils ont du coup dépêché des huissiers pour le vérifier. Et l’ont fait savoir dans les colonnes du Figaro.

Free Mobile Xavier Niel

Selon nos confrères,  « concrètement, les abonnés de Free Mobile peuvent téléphoner, mais uniquement en empruntant le réseau d'Orange, qui a signé un accord d'itinérance avec Free. Seul problème, cet accord n'entre en vigueur que si Free Mobile couvre lui-même 27% de la population ». Free s’est contenté d’affirmer que son réseau fonctionnait très bien. Et d'ailleurs l'ARCEP avait elle même confirmé ce taux de couverture.

Toujours selon le Figaro, Free engrange 100 000 abonnés tous les jours. Déjà 500 000 ont dit "oui" au nouvel entrant qui devrait du coup franchir la barre d'un million d’abonnés dans quelques jours.

Quelles que soient leurs conclusions, l’envoi de cette brochette d’huissiers sur le terrain pourrait jeter temporairement le trouble chez ceux qui seraient séduits par les forfaits Free. Selon un sondage GFK, 78 % des personnes interrogées ont dit qu’ils comptaient souscrire à cette offre, dont 14 % «immédiatement ». 25% préfèrent attendre la fin de leur abonnement actuel et 39 % veulent surtout voir ce que l’offre donnera. En temporisant l’hémorragie, les opérateurs en place offrent un répit à la visibilité de leurs nouvelles offres (notre comparateur de 56 forfaits low cost).